Ondhor : Différence entre versions

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
(Solerane)
 
(7 révisions intermédiaires par 3 utilisateurs sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
L'Ondhor est '''la pègre [[ondrène]]''', qui tire son nom du système clanique ancestral de l'ancien [[Royaume des Ondrènes]] : répandus à travers tout le Nord de l'Empire (d'[[Anguedale]] à [[Felriane]] et jusque dans les marches [[Marche des Sylves|des Sylves]] et [[Marches du Nord|du Nord]]), les membres de cette "mafia" se font d'ailleurs appelés ''Ondhoroen'', qui signifie « guerrier d'un clan » dans leur patois, quand leurs chefs sont nommés ''Graf'', ancien titre de noblesse ondrène.<br>
 
L'Ondhor est '''la pègre [[ondrène]]''', qui tire son nom du système clanique ancestral de l'ancien [[Royaume des Ondrènes]] : répandus à travers tout le Nord de l'Empire (d'[[Anguedale]] à [[Felriane]] et jusque dans les marches [[Marche des Sylves|des Sylves]] et [[Marches du Nord|du Nord]]), les membres de cette "mafia" se font d'ailleurs appelés ''Ondhoroen'', qui signifie « guerrier d'un clan » dans leur patois, quand leurs chefs sont nommés ''Graf'', ancien titre de noblesse ondrène.<br>
  
Il semble que l'Ondhor ait au départ été fondée à l'issue de la [[guerre des Lunes]] comme u'''ne organisation de résistance au [[Haut-Royaume]]''', les partisans ondrènes récoltant des fonds, distribuant des armes et menant des attaques contre l'occupant (en particulier ses collecteur de taxes). Mais le Haut-Royaume s'avéra bientôt un "oppresseur" plutôt laxe, les roturiers ondrènes commencèrent à apprécier de vivre en paix autant que de commercer avec le reste du Continent (au grand dam de la caste guerrière) et l'intérêt du plus grand nombre pour la lutte armée s'est graduellement émoussé au fil des décennies... Mais l'Ondhor n'a jamais désarmé, ni cessé d'extorquer de l'argent à ses compatriotes. Et quoi que les Ondhoroen continuent de revendiquer l'indépendance de leur royaume et une haine farouche de l'actuel [[Empire de Rem]], même s'ils portent encore les '''tatouages claniques''' traditionnels et se considèrent comme ''les vrais'' Ondrènes, leur activité a définitivement glissé vers la criminalité la plus mercantile, au point que l'organisation a de longtemps perdu le soutien de la plupart des nobles.
+
Il semble que l'Ondhor ait été fondée à l'issue de la [[guerre des Lunes]] comme '''une organisation de résistance au [[Haut-Royaume]]''', les partisans ondrènes récoltant des fonds, distribuant des armes et menant des attaques contre l'occupant (en particulier ses collecteur de taxes). Mais le Haut-Royaume s'avéra bientôt un "oppresseur" plutôt laxe, les roturiers ondrènes commencèrent à apprécier de vivre en paix autant que de commercer avec le reste du Continent (au grand dam de la caste guerrière) et l'intérêt du plus grand nombre pour la lutte armée s'est graduellement émoussé au fil des décennies... Mais l'Ondhor n'a jamais désarmé, ni cessé d'extorquer de l'argent à ses compatriotes. Et quoi que les Ondhoroen continuent de revendiquer l'indépendance de leur royaume et une haine farouche de l'actuel [[Empire de Rem]], même s'ils portent encore les '''tatouages claniques''' traditionnels et se considèrent comme ''les vrais'' Ondrènes, leur activité a définitivement glissé vers la criminalité la plus mercantile, au point que l'organisation a de longtemps perdu le soutien de la plupart des nobles.
 +
 
 +
 
 +
== Duchés Ondrènes ==
 +
Origines, urbanisation
 +
*cas particulier d'Anguedale
 +
 
 +
=== [[Lorune]] ===
 +
berceau de l'organisation
 +
 
 +
=== [[Orsane]] ===
 +
piraterie
 +
 
 +
=== [[Lycène]] ===
 +
contrebande
  
  
 
== Expansion ==
 
== Expansion ==
 
Si les derniers projets politiques ou militaires de l'Ondhor semblent avoir été abandonnés '''après la [[Révolte des Ondrènes|Révolte de l'an 12]]''', l'organisation paraît avoir continué à grandir à mesure que l'urbanisation, le négoce et l'artisanat se développaient dans les anciens territoires ondrènes, d'abord autour du [[golfe de Meren]] puis vers le [[Pays des Vents]]. Depuis quelques années, les Ondhoroen commencent même à s'étendre bien au-delà, l'emploi massif de mercenaires ondrènes leur ayant donné l'occasion de prendre pied à Elemshare durant la [[guerre des Sylves]], pendant que le développement de la marine marchande leur permettait de s'implanter à Felriane et jusqu'à [[Riger|Senacore]].<br>
 
Si les derniers projets politiques ou militaires de l'Ondhor semblent avoir été abandonnés '''après la [[Révolte des Ondrènes|Révolte de l'an 12]]''', l'organisation paraît avoir continué à grandir à mesure que l'urbanisation, le négoce et l'artisanat se développaient dans les anciens territoires ondrènes, d'abord autour du [[golfe de Meren]] puis vers le [[Pays des Vents]]. Depuis quelques années, les Ondhoroen commencent même à s'étendre bien au-delà, l'emploi massif de mercenaires ondrènes leur ayant donné l'occasion de prendre pied à Elemshare durant la [[guerre des Sylves]], pendant que le développement de la marine marchande leur permettait de s'implanter à Felriane et jusqu'à [[Riger|Senacore]].<br>
Si la "mafia" ondrène fait ainsi tâche d'huile, c'est avant tout parce qu'elle est plus disciplinée et autrement plus brutale que la plupart des organisations criminelles, à l'exception notable des [[Nocturnes]] à qui l'Ondhor livre une guerre fluctuante mais insistante, parfois "froide" et parfois violente, dans les quelques régions où elles sont effectivement en concurrence directe.
+
Si la "mafia" ondrène fait ainsi tâche d'huile, c'est avant tout parce qu'elle est plus disciplinée et autrement plus brutale que la plupart des organisations criminelles, à l'exception notable des [[Nocturnes]] fehnri à qui l'Ondhor livre une guerre fluctuante mais insistante, parfois "froide" et parfois violente, dans les quelques régions où les deux organisations mafieuses sont en concurrence directe.
  
 
L'Ondhor n'est pourtant pas une seule organisation unie et centralisée mais plutôt, à l'image des anciens clans dont elle s'inspire, une mosaïque de petites "seigneuries" clandestines dont l'influence, le territoire et les activités varient grandement selon les endroits. Quoique l'extorsion et le banditisme soient généralement leur fond de commerce, les "clans" d'[[Orsane]] pratiquent aussi la piraterie et la contrebande maritime, quand ceux de Lycène, Felriane et Riger intègrent peu à peu le cambriolage et le proxénétisme, les Ondhoroen d'[[Aroche]] semblent se spécialiser dans l'usure et le trafic d'alcool (plus ou moins frelaté) pendant que les Sylves voient se multiplier les enlèvements contre rançon.<br>
 
L'Ondhor n'est pourtant pas une seule organisation unie et centralisée mais plutôt, à l'image des anciens clans dont elle s'inspire, une mosaïque de petites "seigneuries" clandestines dont l'influence, le territoire et les activités varient grandement selon les endroits. Quoique l'extorsion et le banditisme soient généralement leur fond de commerce, les "clans" d'[[Orsane]] pratiquent aussi la piraterie et la contrebande maritime, quand ceux de Lycène, Felriane et Riger intègrent peu à peu le cambriolage et le proxénétisme, les Ondhoroen d'[[Aroche]] semblent se spécialiser dans l'usure et le trafic d'alcool (plus ou moins frelaté) pendant que les Sylves voient se multiplier les enlèvements contre rançon.<br>
 
Ces différents groupes partagent quelques traditions et semblent capables de négocier lorsqu'ils se heurtent les uns aux autres, mais leurs rapports tiennent d'avantage du voisinage que de la fraternité, même si les factions les plus anciennes de [[Lorune]] et d'Orsane ont plusieurs fois tenté d'imposer leur domination aux autres, avec un succès très mitigé.
 
Ces différents groupes partagent quelques traditions et semblent capables de négocier lorsqu'ils se heurtent les uns aux autres, mais leurs rapports tiennent d'avantage du voisinage que de la fraternité, même si les factions les plus anciennes de [[Lorune]] et d'Orsane ont plusieurs fois tenté d'imposer leur domination aux autres, avec un succès très mitigé.
  
 +
== Marches du Nord ==
  
 
=== [[Aroche]] ===
 
=== [[Aroche]] ===
Ligne 17 : Ligne 32 :
  
  
=== [[Felriane#Farlane, cité des Ponts|Farlane]] ===
 
  
L’Ondhor de Felriane est sous la direction du Graf '''Halbjorn "Le Foën"''', dont la réputation dépasse l’archipel. Ses activités incluent entre autres la contrebande (d'alcool, de sel et de métaux, notamment), le racket, la prostitution, le pillage d'entrepôt, le brigandage. Il dirige entre autres une équipe de marins et "monte-en-l'air" qui, après avoir été chassés de Sainte-Maïse où ils passaient par les mâtures et les grues pour chourer dans les navires, sévissent depuis quelques années par les toits des belles demeures farlanaises. Ses dernières activités indiquent qu’il tente de mettre en coupes réglées les prostituées de Sainte-Maïse, qui sont pourtant assemblées en une sorte de corporation presque légale.
+
=== [[Darverane]] et la [[Marche des Lacs]] ===
 +
Le Lippu, le Mandrin...
  
Sous ses ordres se trouvent notamment, '''Killhaig "l'Écailler"''', particulièrement actif à [[la Cambuse]], fournissant alcool et prostitués au clients de la taverne. C’est lui qui loge [[Valeria "Negra"|Valeria]] et ses Hornois lors de l’épisode de l'[[35) "Hivernage à Felriane"|hivernage à Felriane]].
 
  
 +
► Une brève '''histoire de la pègre darverine''', réservée à ceux qui ont au moins Pègre 3 ou Ondhor 2...
 +
{{Secrets|
 +
L'Ondhor de la Marche des Lacs n'a pas toujours été aussi centralisée qu'elle apparaît aujourd'hui.<br>
 +
[[Bertold le Lippu]], en particulier, est un quinquagénaire qui a passé l'essentiel de sa carrière comme receleur, prêteur-sur-gages, comptable, argentier et finalement conseiller du précédent Graf de Darverane, mais les bases de l'organisation ont été posées il y a plus de 30 ans par '''Rændahl "le Sanglier"'''...
  
=== [[Marche des Lacs]] ===
+
Des histoires qu'en racontent encore beaucoup d'Ondhorœn, c'était un type trapu et teigneux, mais aussi hâbleur, hardi, éloquent, viveur et parfois romantique : Rændahl vivait la criminalité comme un des anciens héros ondrènes, une sorte de défi permanent à toute autorité, une aventure pleine d'audace, de bagarres et de camaraderie où la fraternité des forts et des malins secouait constamment l'ordre établi, ses institutions, ses nobliauds, ses prêtres... Et défendait même (parfois) les petites gens contre les hiérarchies.<br>
 +
Né il y une petite soixantaine d'années (?) d'un trappeur de la [[vallée des Cerfs]], le Sanglier a brièvement été l'éclaireur d'un noble Lorunois (probablement d'Orelonde, mais personne n'en est plus sûr) avant qu'une injustice de son commandement l'incite à déserter... avec la caisse. Ayant rassemblé et armé quelques autres esprits rebelles, ils se sont vite taillé une réputation comme '''brigands''' mais, à une époque où l'ordre, le commerce et la civilisation n'avaient guère atteint la [[région des Lacs]], leur activité n'était pas si différente de ce que pratiquaient alors la plupart des clans Lorunois ou Orsanis : attaquer les communautés "étrangères" pour revendre le butin à leurs amis Ondrènes, chassant le gibier comme les indigènes et participant contre paiement à la défense de leurs alliés.<br>
 +
Parmi ces brigands originels, les Darverins se souviennent surtout de l'habile voleur '''Falk "la Besace"''', de l'insaisissable braconnier '''Turil "le Brun"''' et du '''Grand-Jhanold''' au redoutable gourdin. Bien sûr, ils affrontaient de temps en temps d'autres "clans" semblables, en particulier ceux de [[Solerane]], mais faisaient d'autres fois front commun contre ceux qui commençaient seulement à se revendiquer de l'[[Empire de Rem]]...
 +
 
 +
Ce n'est vraiment qu'après la '''[[Révolte des Ondrènes|Révolte de l'an 12]]''' que l'Empire a entrepris de pacifier la région en y installant ses laquais, nommément ce traître de [[Lamdo d'Orsane]] et sa cohorte de [[Mongrels]], [[Dalanes]] et autres prélâts du [[Culte des Pères]]. Mais les Ondhorœn de Rændahl ne comptaient pas se laisser faire : à force de perdre des braves au combat, ils sont devenus plus discrets et plus retors à mesure que l'opposition grandissait, ils ont infiltrés les cités qui se développaient pour rançonner les bourgeois et les Maisons Marchandes, se sont pour certains fait cambrioleurs, contrebandiers ou souteneurs, mais ont continué de cultiver cet esprit de rébellion communautaire qui, auprès de beaucoup de colons ondrènes, leur ont longtemps valu la réputation de "bandits d'honneur".
 +
 
 +
C'est dans ce contexte d''''urbanisation de l'Ondhor''', alors que Falk "la Besace" et son cousin Lyordahl "le Désossé" établissait leur  propre bande de contrebandiers entre [[Archerune]], [[Darverane]] et [[Valmire]], qu'ont grandi '''Rænilde''' et Ræghil, la fille aînée et le fils benjamin du Sanglier. Avant d'avoir 20 ans, Rænilde était devenue une Ondhorœn de plein droit, aussi maligne et audacieuse que son père, menant sa propre équipe de bandits à travers la jeune "Marche" des Lacs... jusqu'à ce qu'ils attaquent un convoi appartenant à '''[[Rhilder le Boîteux]]''', chef-mercenaire s'étant récemment élevé au rang de Prévôt local en prenant la tête de la garnison de Darverane pour repousser les attaques des indigènes [[Oloden]]. Le Sanglier, Falk et nombre de ses gars ayant d'ailleurs combattu sous le commandement du Boîteux en l'an 26 –ce qui coûta la vie au Grand-Jhanold, les rapports entre les deux hommes étaient jusque là presque cordiaux, en tous cas Rhilder laissait-il l'Ondhor opérer à peu près tranquillement tant qu'elle s'en prenait essentiellement aux Impériaux et lui reversait un petit tribut.
 +
Mais après que, il y a 8 ans, Rænilde eut raflé un chargement de lingots d'argent destiné au prévôt, sans même le savoir puisqu'il était dissimulé dans une caravane apparemment "civile", toutes les propositions, suppliques et menaces du Sanglier ne purent empêcher les Écorcheurs de Rhilder de traquer, vaincre et dépecer vivants tous les coupables.
 +
 
 +
Si Rændahl appela alors tous les Ondhorœn à se soulever contre ce nouveau tyran, les hommes de Falk avaient trop à perdre dans une guerre franchement sans espoir contre un prévôt qui leur avait permis de prospérer... et un schisme assez sanglant éclata entre les truands. Si Grand-Jhalmar et '''Thyrwald "le Roussin"''', les deux énormes fils de Jhanold devenus les lieutenants du Sanglier, restèrent fidèle à leur Graf, les règlements de comptes avec les hommes de la Besace décidèrent Turil "le Brun" à changer de vie (on dit qu'il s'est installé comme trappeur près de Solerane), le jeune Ræghil fût évacué vers Archerune avec sa mère. En moins d'un mois, le Sanglier étrangla Falk de ses propres mains, le Désossé eut la peau de Jhalmar avant d'être tué par son cadet Thyrwald et Rændahl fut finalement égorgé en pleine rue par les Écorcheurs.<br>
 +
Alors seulement Bertold "le Lippu", bras droit de Falk ayant échappé à la purge (certains disent "habilement", d'autres "lâchement"), émergea pour faire la paix avec Rhilder autant que Thyrwald "le Roussin", réunifier l'Ondhor et, néanmoins, se répartir ses activités pour les relancer sous un jour certes moins héroïque, mais bien plus '''lucratif'''...
 +
 
 +
Si Thyrwald était officiellement le nouveau Graf et Bertold son conseiller, durant les années qui suivirent, le recel, la contrebande et les prostituées rapportèrent bien davantage à ce dernier que l'extorsion, les cambriolages ou le brigandage du Roussin. '''Les Ondhorœn étaient donc de plus en plus nombreux à préférer travailler pour le Lippu''', qui gagna en influence jusqu'à révéler son meilleur atout il y a 3 ans : '''Ræghil "Marcassin"''', désormais adulte, aguerri dans l'armée du baron-prévôt Berinor de Salviane, et convaincu par Bertold d'être son champion pour défier l'autorité (alors relativement théorique) de Thyrwald. Le duel fut paraît-il épique, et le jeune soldat victorieux mais magnanime en laissant le colossal rouquin éclopé, destitué mais vivant.<br>
 +
Mais si certains des anciens compagnons du Sanglier espéraient que son héritier reprendrait le titre de Graf pour lui-même, le jeune Ræghil préféra le remettre au Lippu, qui s'engagea à lui enseigner les ficelles d'une organisation certainement devenue plus complexe –et proportionnellement plus ''subtile''– qu'à l'époque du Sanglier.
 +
}}
  
====[[Darverane]] ====
 
Le Lippu, le Mandrin...
 
  
 
====[[Solerane]]====
 
====[[Solerane]]====
L'année passée a été difficile pour la pègre locale: déjà par l'arrivée de la [[Confrérie du Chacal]], ensuite parce que les Talendans ont massacré de nombreux bandits, la mort de [[Dorian le Magnifique]], les relations compliquées avec [[Jornil "Cuivré"]] (finalement décédé).
+
L'année passée (Ie 36-37) a été difficile pour la pègre locale: déjà par l'arrivée de la [[Confrérie du Chacal]], ensuite parce que les Talendans ont massacré de nombreux bandits, la mort de [[Dorian le Magnifique]], les relations compliquées avec [[Jornil "Cuivré"]] (finalement décédé).
  
 
Mais depuis peu, les affaires reprennent, le graf [[Bertold "le Lippu"]] a repris la place de [[Jornil "Cuivré"]] et a envoyé Arundrahl "le Pelé", un de ses lieutenants, pour remettre de l'ordre dans les affaires.
 
Mais depuis peu, les affaires reprennent, le graf [[Bertold "le Lippu"]] a repris la place de [[Jornil "Cuivré"]] et a envoyé Arundrahl "le Pelé", un de ses lieutenants, pour remettre de l'ordre dans les affaires.
  
Pour l'instant, l'Ondhor évite de trop faire parler d'elle (comme en faisant couler le sang) et privilégie ses autres activités (vol, prostitution, "protection" des marchands...)
+
Pour l'instant, l'Ondhor évite de trop faire parler d'elle (comme en faisant couler le sang) et privilégie ses autres activités (vol, prostitution, "protection" des marchands...).
  
 +
Il y a des frictions entre Arundrahl et le chef Muerghold. Le climax a été atteint récemment quand Muerghold a intercepté une cargaison d'alcool de contrebande... l'affaire a failli déraper.
  
 
'''Membres:'''<br>
 
'''Membres:'''<br>
 
L'Ondhor compte une petite vingtaine de membre.<br>
 
L'Ondhor compte une petite vingtaine de membre.<br>
-'''Arundrahl "le Pelé"''' (parce qu'il est très chauve), est un lieutenant de [[Bertold "le Lippu"]]; c'est le responsable de l'Ondhor à Solérane.<br>
+
-'''Arundrahl "le Pelé"''' (parce qu'il est très chauve), est un lieutenant de [[Bertold "le Lippu"]]; c'est le responsable de l'Ondhor à Solérane. C'est plutôt un "business man" qui vise la rentabilité de l'organisation (notamment via du racket) sans exposer inutilement les troupes. A noter qu'il a un accent anguedais. Avant sa venue à Solerane, il s'occupait principalement de contrebande à Darverane.<br>
 
-'''Elshim "le Poudreux"''' est un receleur/contrebandier qui vit à Solérane et qui opère dans la région à la belle saison.<br>
 
-'''Elshim "le Poudreux"''' est un receleur/contrebandier qui vit à Solérane et qui opère dans la région à la belle saison.<br>
 
-'''Dharmid''', le contremaître, qui vend à prix d'or quelques planches, clous, outils et mélasse de mauvaise qualité pour que les mal-logés puissent se construire un abri de fortune <br>
 
-'''Dharmid''', le contremaître, qui vend à prix d'or quelques planches, clous, outils et mélasse de mauvaise qualité pour que les mal-logés puissent se construire un abri de fortune <br>
 
-'''Norgham 'L'oreiller'''', c'est un mercenaire qui tient un bordel dans une cabane au Nord-Ouest du faubourg. Ce dernier y fait travailler des professionnelles de Darvenane ainsi que des jeunes filles réfugiées (provenant de familles fuyant l'avancée des Rebelles).<br>
 
-'''Norgham 'L'oreiller'''', c'est un mercenaire qui tient un bordel dans une cabane au Nord-Ouest du faubourg. Ce dernier y fait travailler des professionnelles de Darvenane ainsi que des jeunes filles réfugiées (provenant de familles fuyant l'avancée des Rebelles).<br>
-'''Erickard "le Cordon"'''
+
-'''Erickard "le Cordon"''', pickpocket et voleur discret. Il a deux/trois complices avec lui et se tient à l'écart des gros bras.<br>
  
=== [[Salviane]] ===
+
''La destruction de la ville de Solerane par les So'Sherkan pendant l'hiver 37-38 a secoué tout ce petit monde dont ont est pour l'instant sans nouvelles, à l'exception du '''Pelé''' qui aurait été assasiné quelques nuits avant l'assaut rebelle.''
 +
 
 +
=== [[Salviane]] et la [[Marche des Lisières]] ===
 +
Graf Xxxxx, mort d'Humbold le Burin,
 +
* sergent Fredegast
 +
* anciens membres à TE Hottwald, Lutvik & Brengarn
 +
 
 +
 
 +
 
 +
== [[Felriane#Farlane, cité des Ponts|Farlane]] ==
 +
 
 +
L’Ondhor de Felriane est sous la direction du Graf '''Halbjorn "Le Foën"''', dont la réputation dépasse l’archipel. Ses activités incluent entre autres la contrebande (d'alcool, de sel et de métaux, notamment), le racket, la prostitution, le pillage d'entrepôt, le brigandage. Il dirige entre autres une équipe de marins et "monte-en-l'air" qui, après avoir été chassés de Sainte-Maïse où ils passaient par les mâtures et les grues pour chourer dans les navires, sévissent depuis quelques années par les toits des belles demeures farlanaises. Ses dernières activités indiquent qu’il tente de mettre en coupes réglées les prostituées de Sainte-Maïse, qui sont pourtant assemblées en une sorte de corporation presque légale.
 +
 
 +
Sous ses ordres se trouvent notamment, '''Killhaig "l'Écailler"''', particulièrement actif à [[la Cambuse]], fournissant alcool et prostitués au clients de la taverne. C’est lui qui loge [[Valeria "Negra"|Valeria]] et ses Hornois lors de l’épisode de l'[[35) "Hivernage à Felriane"|hivernage à Felriane]].
  
 +
''[A COMPLETER]''
  
 
== Membres connus : ==
 
== Membres connus : ==
Ligne 61 : Ligne 106 :
 
[[Catégorie:Pègre]]
 
[[Catégorie:Pègre]]
 
[[Catégorie:Ondrènes]]
 
[[Catégorie:Ondrènes]]
 +
[[Catégorie:À Remplir]]

Version actuelle en date du 6 mai 2021 à 20:02

L'Ondhor est la pègre ondrène, qui tire son nom du système clanique ancestral de l'ancien Royaume des Ondrènes : répandus à travers tout le Nord de l'Empire (d'Anguedale à Felriane et jusque dans les marches des Sylves et du Nord), les membres de cette "mafia" se font d'ailleurs appelés Ondhoroen, qui signifie « guerrier d'un clan » dans leur patois, quand leurs chefs sont nommés Graf, ancien titre de noblesse ondrène.

Il semble que l'Ondhor ait été fondée à l'issue de la guerre des Lunes comme une organisation de résistance au Haut-Royaume, les partisans ondrènes récoltant des fonds, distribuant des armes et menant des attaques contre l'occupant (en particulier ses collecteur de taxes). Mais le Haut-Royaume s'avéra bientôt un "oppresseur" plutôt laxe, les roturiers ondrènes commencèrent à apprécier de vivre en paix autant que de commercer avec le reste du Continent (au grand dam de la caste guerrière) et l'intérêt du plus grand nombre pour la lutte armée s'est graduellement émoussé au fil des décennies... Mais l'Ondhor n'a jamais désarmé, ni cessé d'extorquer de l'argent à ses compatriotes. Et quoi que les Ondhoroen continuent de revendiquer l'indépendance de leur royaume et une haine farouche de l'actuel Empire de Rem, même s'ils portent encore les tatouages claniques traditionnels et se considèrent comme les vrais Ondrènes, leur activité a définitivement glissé vers la criminalité la plus mercantile, au point que l'organisation a de longtemps perdu le soutien de la plupart des nobles.


Duchés Ondrènes

Origines, urbanisation

  • cas particulier d'Anguedale

Lorune

berceau de l'organisation

Orsane

piraterie

Lycène

contrebande


Expansion

Si les derniers projets politiques ou militaires de l'Ondhor semblent avoir été abandonnés après la Révolte de l'an 12, l'organisation paraît avoir continué à grandir à mesure que l'urbanisation, le négoce et l'artisanat se développaient dans les anciens territoires ondrènes, d'abord autour du golfe de Meren puis vers le Pays des Vents. Depuis quelques années, les Ondhoroen commencent même à s'étendre bien au-delà, l'emploi massif de mercenaires ondrènes leur ayant donné l'occasion de prendre pied à Elemshare durant la guerre des Sylves, pendant que le développement de la marine marchande leur permettait de s'implanter à Felriane et jusqu'à Senacore.
Si la "mafia" ondrène fait ainsi tâche d'huile, c'est avant tout parce qu'elle est plus disciplinée et autrement plus brutale que la plupart des organisations criminelles, à l'exception notable des Nocturnes fehnri à qui l'Ondhor livre une guerre fluctuante mais insistante, parfois "froide" et parfois violente, dans les quelques régions où les deux organisations mafieuses sont en concurrence directe.

L'Ondhor n'est pourtant pas une seule organisation unie et centralisée mais plutôt, à l'image des anciens clans dont elle s'inspire, une mosaïque de petites "seigneuries" clandestines dont l'influence, le territoire et les activités varient grandement selon les endroits. Quoique l'extorsion et le banditisme soient généralement leur fond de commerce, les "clans" d'Orsane pratiquent aussi la piraterie et la contrebande maritime, quand ceux de Lycène, Felriane et Riger intègrent peu à peu le cambriolage et le proxénétisme, les Ondhoroen d'Aroche semblent se spécialiser dans l'usure et le trafic d'alcool (plus ou moins frelaté) pendant que les Sylves voient se multiplier les enlèvements contre rançon.
Ces différents groupes partagent quelques traditions et semblent capables de négocier lorsqu'ils se heurtent les uns aux autres, mais leurs rapports tiennent d'avantage du voisinage que de la fraternité, même si les factions les plus anciennes de Lorune et d'Orsane ont plusieurs fois tenté d'imposer leur domination aux autres, avec un succès très mitigé.

Marches du Nord

Aroche

Dans la grande cité portuaire des Marches du Nord, les Talendans ont rencontré des Ondhoroen dirigés par un certain Obdal, depuis qu'il avait tué son prédécesseur Rœmwald en combat singulier. Après de complexes remaniements internes, c'est aujourd'hui le jeune Tibald qui a repris les affaires, de plus en plus florissantes grâce aux diligents conseils de Lerm le Blanchi, qui oriente désormais l'organisation assez loin des engagements "politiques" (leur préférant les activités "rentables")...
Si l'organisation semble être basée à Aroche, en particulier à la taverne de la Cloche Rouge, on trouve ses membres tatoués (d'un petit dragon stylisé sur l'avant-bras gauche) jusqu'à Orbrune, en passant par Salviane, Archerune, Darverane...


Darverane et la Marche des Lacs

Le Lippu, le Mandrin...


► Une brève histoire de la pègre darverine, réservée à ceux qui ont au moins Pègre 3 ou Ondhor 2...


L'Ondhor de la Marche des Lacs n'a pas toujours été aussi centralisée qu'elle apparaît aujourd'hui.
Bertold le Lippu, en particulier, est un quinquagénaire qui a passé l'essentiel de sa carrière comme receleur, prêteur-sur-gages, comptable, argentier et finalement conseiller du précédent Graf de Darverane, mais les bases de l'organisation ont été posées il y a plus de 30 ans par Rændahl "le Sanglier"...

Des histoires qu'en racontent encore beaucoup d'Ondhorœn, c'était un type trapu et teigneux, mais aussi hâbleur, hardi, éloquent, viveur et parfois romantique : Rændahl vivait la criminalité comme un des anciens héros ondrènes, une sorte de défi permanent à toute autorité, une aventure pleine d'audace, de bagarres et de camaraderie où la fraternité des forts et des malins secouait constamment l'ordre établi, ses institutions, ses nobliauds, ses prêtres... Et défendait même (parfois) les petites gens contre les hiérarchies.
Né il y une petite soixantaine d'années (?) d'un trappeur de la vallée des Cerfs, le Sanglier a brièvement été l'éclaireur d'un noble Lorunois (probablement d'Orelonde, mais personne n'en est plus sûr) avant qu'une injustice de son commandement l'incite à déserter... avec la caisse. Ayant rassemblé et armé quelques autres esprits rebelles, ils se sont vite taillé une réputation comme brigands mais, à une époque où l'ordre, le commerce et la civilisation n'avaient guère atteint la région des Lacs, leur activité n'était pas si différente de ce que pratiquaient alors la plupart des clans Lorunois ou Orsanis : attaquer les communautés "étrangères" pour revendre le butin à leurs amis Ondrènes, chassant le gibier comme les indigènes et participant contre paiement à la défense de leurs alliés.
Parmi ces brigands originels, les Darverins se souviennent surtout de l'habile voleur Falk "la Besace", de l'insaisissable braconnier Turil "le Brun" et du Grand-Jhanold au redoutable gourdin. Bien sûr, ils affrontaient de temps en temps d'autres "clans" semblables, en particulier ceux de Solerane, mais faisaient d'autres fois front commun contre ceux qui commençaient seulement à se revendiquer de l'Empire de Rem...

Ce n'est vraiment qu'après la Révolte de l'an 12 que l'Empire a entrepris de pacifier la région en y installant ses laquais, nommément ce traître de Lamdo d'Orsane et sa cohorte de Mongrels, Dalanes et autres prélâts du Culte des Pères. Mais les Ondhorœn de Rændahl ne comptaient pas se laisser faire : à force de perdre des braves au combat, ils sont devenus plus discrets et plus retors à mesure que l'opposition grandissait, ils ont infiltrés les cités qui se développaient pour rançonner les bourgeois et les Maisons Marchandes, se sont pour certains fait cambrioleurs, contrebandiers ou souteneurs, mais ont continué de cultiver cet esprit de rébellion communautaire qui, auprès de beaucoup de colons ondrènes, leur ont longtemps valu la réputation de "bandits d'honneur".

C'est dans ce contexte d'urbanisation de l'Ondhor, alors que Falk "la Besace" et son cousin Lyordahl "le Désossé" établissait leur propre bande de contrebandiers entre Archerune, Darverane et Valmire, qu'ont grandi Rænilde et Ræghil, la fille aînée et le fils benjamin du Sanglier. Avant d'avoir 20 ans, Rænilde était devenue une Ondhorœn de plein droit, aussi maligne et audacieuse que son père, menant sa propre équipe de bandits à travers la jeune "Marche" des Lacs... jusqu'à ce qu'ils attaquent un convoi appartenant à Rhilder le Boîteux, chef-mercenaire s'étant récemment élevé au rang de Prévôt local en prenant la tête de la garnison de Darverane pour repousser les attaques des indigènes Oloden. Le Sanglier, Falk et nombre de ses gars ayant d'ailleurs combattu sous le commandement du Boîteux en l'an 26 –ce qui coûta la vie au Grand-Jhanold, les rapports entre les deux hommes étaient jusque là presque cordiaux, en tous cas Rhilder laissait-il l'Ondhor opérer à peu près tranquillement tant qu'elle s'en prenait essentiellement aux Impériaux et lui reversait un petit tribut. Mais après que, il y a 8 ans, Rænilde eut raflé un chargement de lingots d'argent destiné au prévôt, sans même le savoir puisqu'il était dissimulé dans une caravane apparemment "civile", toutes les propositions, suppliques et menaces du Sanglier ne purent empêcher les Écorcheurs de Rhilder de traquer, vaincre et dépecer vivants tous les coupables.

Si Rændahl appela alors tous les Ondhorœn à se soulever contre ce nouveau tyran, les hommes de Falk avaient trop à perdre dans une guerre franchement sans espoir contre un prévôt qui leur avait permis de prospérer... et un schisme assez sanglant éclata entre les truands. Si Grand-Jhalmar et Thyrwald "le Roussin", les deux énormes fils de Jhanold devenus les lieutenants du Sanglier, restèrent fidèle à leur Graf, les règlements de comptes avec les hommes de la Besace décidèrent Turil "le Brun" à changer de vie (on dit qu'il s'est installé comme trappeur près de Solerane), le jeune Ræghil fût évacué vers Archerune avec sa mère. En moins d'un mois, le Sanglier étrangla Falk de ses propres mains, le Désossé eut la peau de Jhalmar avant d'être tué par son cadet Thyrwald et Rændahl fut finalement égorgé en pleine rue par les Écorcheurs.
Alors seulement Bertold "le Lippu", bras droit de Falk ayant échappé à la purge (certains disent "habilement", d'autres "lâchement"), émergea pour faire la paix avec Rhilder autant que Thyrwald "le Roussin", réunifier l'Ondhor et, néanmoins, se répartir ses activités pour les relancer sous un jour certes moins héroïque, mais bien plus lucratif...

Si Thyrwald était officiellement le nouveau Graf et Bertold son conseiller, durant les années qui suivirent, le recel, la contrebande et les prostituées rapportèrent bien davantage à ce dernier que l'extorsion, les cambriolages ou le brigandage du Roussin. Les Ondhorœn étaient donc de plus en plus nombreux à préférer travailler pour le Lippu, qui gagna en influence jusqu'à révéler son meilleur atout il y a 3 ans : Ræghil "Marcassin", désormais adulte, aguerri dans l'armée du baron-prévôt Berinor de Salviane, et convaincu par Bertold d'être son champion pour défier l'autorité (alors relativement théorique) de Thyrwald. Le duel fut paraît-il épique, et le jeune soldat victorieux mais magnanime en laissant le colossal rouquin éclopé, destitué mais vivant.
Mais si certains des anciens compagnons du Sanglier espéraient que son héritier reprendrait le titre de Graf pour lui-même, le jeune Ræghil préféra le remettre au Lippu, qui s'engagea à lui enseigner les ficelles d'une organisation certainement devenue plus complexe –et proportionnellement plus subtile– qu'à l'époque du Sanglier.


Solerane

L'année passée (Ie 36-37) a été difficile pour la pègre locale: déjà par l'arrivée de la Confrérie du Chacal, ensuite parce que les Talendans ont massacré de nombreux bandits, la mort de Dorian le Magnifique, les relations compliquées avec Jornil "Cuivré" (finalement décédé).

Mais depuis peu, les affaires reprennent, le graf Bertold "le Lippu" a repris la place de Jornil "Cuivré" et a envoyé Arundrahl "le Pelé", un de ses lieutenants, pour remettre de l'ordre dans les affaires.

Pour l'instant, l'Ondhor évite de trop faire parler d'elle (comme en faisant couler le sang) et privilégie ses autres activités (vol, prostitution, "protection" des marchands...).

Il y a des frictions entre Arundrahl et le chef Muerghold. Le climax a été atteint récemment quand Muerghold a intercepté une cargaison d'alcool de contrebande... l'affaire a failli déraper.

Membres:
L'Ondhor compte une petite vingtaine de membre.
-Arundrahl "le Pelé" (parce qu'il est très chauve), est un lieutenant de Bertold "le Lippu"; c'est le responsable de l'Ondhor à Solérane. C'est plutôt un "business man" qui vise la rentabilité de l'organisation (notamment via du racket) sans exposer inutilement les troupes. A noter qu'il a un accent anguedais. Avant sa venue à Solerane, il s'occupait principalement de contrebande à Darverane.
-Elshim "le Poudreux" est un receleur/contrebandier qui vit à Solérane et qui opère dans la région à la belle saison.
-Dharmid, le contremaître, qui vend à prix d'or quelques planches, clous, outils et mélasse de mauvaise qualité pour que les mal-logés puissent se construire un abri de fortune
-Norgham 'L'oreiller', c'est un mercenaire qui tient un bordel dans une cabane au Nord-Ouest du faubourg. Ce dernier y fait travailler des professionnelles de Darvenane ainsi que des jeunes filles réfugiées (provenant de familles fuyant l'avancée des Rebelles).
-Erickard "le Cordon", pickpocket et voleur discret. Il a deux/trois complices avec lui et se tient à l'écart des gros bras.

La destruction de la ville de Solerane par les So'Sherkan pendant l'hiver 37-38 a secoué tout ce petit monde dont ont est pour l'instant sans nouvelles, à l'exception du Pelé qui aurait été assasiné quelques nuits avant l'assaut rebelle.

Salviane et la Marche des Lisières

Graf Xxxxx, mort d'Humbold le Burin,

  • sergent Fredegast
  • anciens membres à TE Hottwald, Lutvik & Brengarn


Farlane

L’Ondhor de Felriane est sous la direction du Graf Halbjorn "Le Foën", dont la réputation dépasse l’archipel. Ses activités incluent entre autres la contrebande (d'alcool, de sel et de métaux, notamment), le racket, la prostitution, le pillage d'entrepôt, le brigandage. Il dirige entre autres une équipe de marins et "monte-en-l'air" qui, après avoir été chassés de Sainte-Maïse où ils passaient par les mâtures et les grues pour chourer dans les navires, sévissent depuis quelques années par les toits des belles demeures farlanaises. Ses dernières activités indiquent qu’il tente de mettre en coupes réglées les prostituées de Sainte-Maïse, qui sont pourtant assemblées en une sorte de corporation presque légale.

Sous ses ordres se trouvent notamment, Killhaig "l'Écailler", particulièrement actif à la Cambuse, fournissant alcool et prostitués au clients de la taverne. C’est lui qui loge Valeria et ses Hornois lors de l’épisode de l'hivernage à Felriane.

[A COMPLETER]

Membres connus :

  • Tibald, fils du grand chef Rœmwald, récemment revenu d'exil après l'élimination d'Obdal par un aventurier hornois...
  • Lerm "le Blanchi", un des anciens lieutenants de Rœmwald, aujourd'hui conseiller de Tibald
  • Bertold "le Lippu", recéleur, usurier et contrebandier, apparemment à la tête de l'organisation à Darverane,
  • Benned, un des hommes d'Obdal (au crâne rasé et aux moustaches tombantes) qui filait les Protagonistes de la Ville-Basse.
  • Lowell, un "Chacal" arochais capturé par Dario Celsine et interrogé avec les Talendans de la Ville-Basse, qui s'est échappé lors de son transfert vers la Tour des Quais.
  • Lutvik & Brengarn, la paire de nervis "presque repentis" aujourd'hui employés par l'Honorable Adira Pratesh.
  • Halbjorn "le Foën", contrebandier, usurier et proxénète de Felriane.
  • Humbord "le Burin", orfèvre, un des "Grafs" de l'organisation à Salviane récemment tué par une bande de Talendans aux abois...
  • Herda Bouvier, dit "le Mammelon", qui tient l'auberge de la Tête du Roi à Valmire, avec ses fils truands Sigwond et Wulfrik.