Semi

De Marches du Nord
Version du 18 juin 2019 à 05:36 par Sebastien (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher

Les petits hommes jaunes aux yeux bridés de la lignée de Sem vivent au Pays des Glaces, par-delà la vaste toundra du Grand Nord : monteurs de rennes, bâtisseurs de cités-ruches (?!) et pilotes de traineaux à vent, les Semi sont à la fois lointains et repliés sur eux-mêmes, donc très mal-connus. S'ils semblent que certains aient jadis commercé avec les Del'Ranan, la tribu la plus nordique des Emishen, celle-ci semble avoir complètement disparu il y a une vingtaine d'années.

Les Semi auraient jadis connu une guerre civile (?) qui a chassé du Pays des Glaces une unique tribu, les Moni aux visages perpétuellement masqués, apparus dans les Marches du Nord il y a peut-être deux générations, et où ils forment depuis une petite communauté extrêmement fermée. Si les femmes semi représentent probablement une bonne moitié du "Peuple de l'Hiver" présent dans l'Empire, les autres peuples ne savent pas les distinguer à cause de leur masques constant et les Semi eux-mêmes n'en parlent jamais (le genre est apparemment une notion tabou).
Ces "Moni" auraient enseigné les secrets de la chimie et de la mécanique aux peuples des plaines, et ont apparemment fondé deux enclaves dans l'Empire, à Duriane et Bragone, où l'on trouve à prix d'or toutes sortes de potions, des papiers fins, des cuirs de toutes les couleurs, des pigments, de la chaux vive, etc...

On trouve un tout petit nombre d'entre eux officiants comme sapeurs, architectes, trappeurs et parfois combattants dans l'Armée du Nord, mais ils ne sont même pas 50 en tout : le Semi est une rareté, pas un archétype.