Lalsangzuali : Différence entre versions

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
[[Fichier:Lalsangzuali-01.jpg|500px|center]]
 
[[Fichier:Lalsangzuali-01.jpg|500px|center]]
  
==l'Hibiscus de Samudra==
+
==l'Orchidée de Samudra==
Lorsque Lalyordrah fut couronnée Reine des Lalnyhari il y a 42 ans <ref>En éliminant sa prédécesseuse, comme le veut la tradition...</ref>, elle nomma comme ambassadrice auprès du [[Royaume de Singhal]] l'une de ses "sœurs" les plus dévouées, Lalsanûrdi, et l'autorisa à enfanter : c'est ainsi que sa fille unique, Lalsangzuali, naquit l'année suivante dans un comptoir maritime récemment ouvert à Samudra. Pendant que sa mère y développait le négoce et faisait construire des jonques, Lalsangzuali reçu une éducation aussi vaste que raffinée, grandissantt en charmes et en beauté au point que plusieurs princes singhalais s'entretuèrent –en vain– pour l'épouser.
+
Lorsque Lalyordrah fut couronnée Reine des Lalnyhari il y a 42 ans <ref>En éliminant sa prédécesseuse, comme le veut la tradition...</ref>, elle nomma comme ambassadrice auprès du [[Royaume de Singhal]] l'une de ses "sœurs" les plus dévouées, Lalsanûrdi, et l'autorisa à enfanter : c'est ainsi que sa fille unique, Lalsangzuali, naquit l'année suivante dans un comptoir maritime récemment ouvert à Samudra. Pendant que sa mère y développait le négoce et faisait construire les jonques de Fehn, Lalsangzuali reçu une éducation aussi complète que raffinée que n'éclipsait que sa beauté et son talent pour la danse : sa renommée à la cour lui valu le surnom d'''Orchidée de Samudra'', et l'on prétend que plusieurs princes singhalais s'entretuèrent –en vain– pour l'honneur de la cueillir.<br>
 +
 
  
  

Version du 21 mars 2021 à 04:18

Lalnyhari-01.png
Matriarche de la Lignée de Lanyha, conseillère de la Reine Lalyordrah et émissaire de sa Mahasivrah – la Maison Royale, fondatrice du Khujayan de Felriane et de fait ambassadrice plénipotentiaire de Fehn dans l'Empire de Rem, la Révérée Maîtresse Lalsangzuali est possiblement la Fehnri la plus puissante de tout le Continent.

À la fois diplomate, négociante, astrologue [1] et esthète, à la tête d'une immense fortune et d'une vaste maisonnée, mécène des arts et des sciences, cette femme aux moyens considérables a endossé une charge tout aussi colossale : empêcher la guerre entre Fehn et l'Empire.

Lalsangzuali-01.jpg

l'Orchidée de Samudra

Lorsque Lalyordrah fut couronnée Reine des Lalnyhari il y a 42 ans [2], elle nomma comme ambassadrice auprès du Royaume de Singhal l'une de ses "sœurs" les plus dévouées, Lalsanûrdi, et l'autorisa à enfanter : c'est ainsi que sa fille unique, Lalsangzuali, naquit l'année suivante dans un comptoir maritime récemment ouvert à Samudra. Pendant que sa mère y développait le négoce et faisait construire les jonques de Fehn, Lalsangzuali reçu une éducation aussi complète que raffinée que n'éclipsait que sa beauté et son talent pour la danse : sa renommée à la cour lui valu le surnom d'Orchidée de Samudra, et l'on prétend que plusieurs princes singhalais s'entretuèrent –en vain– pour l'honneur de la cueillir.



  • Lignée de Lalnyha, personnalité
  • Samudra, famille, commerce → #2 Khujayan → paix

K. de Farlane

  • promue à la tête du K. de Farlane → Lalsyani +Devanagari, Lalnamûrti


  1. Certains disent même "devineresse".
  2. En éliminant sa prédécesseuse, comme le veut la tradition...