Yanta Celsine : Différence entre versions

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
 
Ligne 4 : Ligne 4 :
  
  
===Aventures Nordiques===
+
===Mésaventures nordiques===
 
Cherchant un nouvel emploi un peu partout à Felriane, elle finit par être engagée par les '''[[:Catégorie:Sotorine#l'Arche de Bastelle|Sotorine de Bastelle]]''', où sa rigueur et son caractère pourtant doucement rebelle lui permirent de gravir rapidement les échelons jusqu'au poste d'intendante de l'Arche. Pendant quelques années, elle s'y employa à freiner la dérive financière de ces intrépides [[:Catégorie:Les Kerdans#Écumeurs & Hivernage|écumeurs]], formant patiemment '''Sequino Sotorine''' à reprendre un jour cette tâche difficile. Mais les tensions grandissante avec l'Archonte Diana détournèrent finalement ses regards vers la mer. <br>
 
Cherchant un nouvel emploi un peu partout à Felriane, elle finit par être engagée par les '''[[:Catégorie:Sotorine#l'Arche de Bastelle|Sotorine de Bastelle]]''', où sa rigueur et son caractère pourtant doucement rebelle lui permirent de gravir rapidement les échelons jusqu'au poste d'intendante de l'Arche. Pendant quelques années, elle s'y employa à freiner la dérive financière de ces intrépides [[:Catégorie:Les Kerdans#Écumeurs & Hivernage|écumeurs]], formant patiemment '''Sequino Sotorine''' à reprendre un jour cette tâche difficile. Mais les tensions grandissante avec l'Archonte Diana détournèrent finalement ses regards vers la mer. <br>
 
Alors la si sérieuse Yanta pris conscience qu'elle n'avait plus guère quitté Felriane depuis la mort de son Bernardo, qu'elle n'avait plus voyagé, qu'elle n'avait même jamais vraiment visité le [[Pays des Vents]] d'où venaient pourtant la plupart des marchandises qu'elle gérait. Elle n'avait pas d'autre responsabilité que ses comptes, que Sequino saurait désormais reprendre, personne ne l'attendait nulle part et, ayant déjà perdu l'amour de sa vie, elle n'avait plus peur : ni de la mer, ni des Melangoline, ni des sauvages qui venaient de massacrer les Sotorine de [[Tal Endhil]]. Alors, à l'été de l'an 37, quand la [[Ranyella Sotorine|Pilote Ranyella]] battît le rappel pour reconstituer ses rangs, embaucha Gregorio (le petit frère de Yanta) et chercha une administratrice fiable pour diriger le '''nouveau comptoir d'[[Écume 7]]''', la comptable d'élite fît ses bagages pour les [[Marches du Nord]]...
 
Alors la si sérieuse Yanta pris conscience qu'elle n'avait plus guère quitté Felriane depuis la mort de son Bernardo, qu'elle n'avait plus voyagé, qu'elle n'avait même jamais vraiment visité le [[Pays des Vents]] d'où venaient pourtant la plupart des marchandises qu'elle gérait. Elle n'avait pas d'autre responsabilité que ses comptes, que Sequino saurait désormais reprendre, personne ne l'attendait nulle part et, ayant déjà perdu l'amour de sa vie, elle n'avait plus peur : ni de la mer, ni des Melangoline, ni des sauvages qui venaient de massacrer les Sotorine de [[Tal Endhil]]. Alors, à l'été de l'an 37, quand la [[Ranyella Sotorine|Pilote Ranyella]] battît le rappel pour reconstituer ses rangs, embaucha Gregorio (le petit frère de Yanta) et chercha une administratrice fiable pour diriger le '''nouveau comptoir d'[[Écume 7]]''', la comptable d'élite fît ses bagages pour les [[Marches du Nord]]...

Version actuelle en date du 1 octobre 2022 à 10:28

Sotorine.png
Le gris commence à dominer dans la chevelure que cette petite femme mince ne s’embarrasse plus guère à teindre du roux habituel des Kerdans. Il faut dire que Yanta Celsine, autrefois mathématicienne, comptable et intendante, est de plus en plus indépendante depuis qu'elle a rejoint les Sotorine "des Lacs" dans les Marches du Nord...

Née il y a un peu plus de 40 ans sur l'île de Cernuella, centre académique des Archipels kerdans et siège historique des Celsine, Yanta se destinait à l'étude des nombres lorsque le déclin familial l'obligea à chercher de l'embauche ailleurs, qu'elle ne trouva finalement qu'auprès des Melangoline de Farlane, sous la forme la plus primaire de sa spécialité : comptable. Elle y rencontra néanmoins l'impétueux navigateur Bernardo Melangoline, mais leur amour resta incapable d'engendrer des enfants. Et quand, une douzaine d'années plus tard, son époux périt dans un des nombreux naufrages de la Mer d'Écume, la veuve réalisa qu'elle n'était plus la bienvenue auprès de sa puissante belle-famille...


Mésaventures nordiques

Cherchant un nouvel emploi un peu partout à Felriane, elle finit par être engagée par les Sotorine de Bastelle, où sa rigueur et son caractère pourtant doucement rebelle lui permirent de gravir rapidement les échelons jusqu'au poste d'intendante de l'Arche. Pendant quelques années, elle s'y employa à freiner la dérive financière de ces intrépides écumeurs, formant patiemment Sequino Sotorine à reprendre un jour cette tâche difficile. Mais les tensions grandissante avec l'Archonte Diana détournèrent finalement ses regards vers la mer.
Alors la si sérieuse Yanta pris conscience qu'elle n'avait plus guère quitté Felriane depuis la mort de son Bernardo, qu'elle n'avait plus voyagé, qu'elle n'avait même jamais vraiment visité le Pays des Vents d'où venaient pourtant la plupart des marchandises qu'elle gérait. Elle n'avait pas d'autre responsabilité que ses comptes, que Sequino saurait désormais reprendre, personne ne l'attendait nulle part et, ayant déjà perdu l'amour de sa vie, elle n'avait plus peur : ni de la mer, ni des Melangoline, ni des sauvages qui venaient de massacrer les Sotorine de Tal Endhil. Alors, à l'été de l'an 37, quand la Pilote Ranyella battît le rappel pour reconstituer ses rangs, embaucha Gregorio (le petit frère de Yanta) et chercha une administratrice fiable pour diriger le nouveau comptoir d'Écume 7, la comptable d'élite fît ses bagages pour les Marches du Nord...


Malheureusement, le temps qu'elle débarque à Tal Endhil, les rapports avec les indigènes s'étaient compliqués et le fondateur d'Écume 7, Bartolome avait quasiment quitté le giron des Sotorine. C'est donc finalement en rejoignant son équipage à lui, à bord de L'Orso tout juste renfloué, que Yanta pût enfin visiter le siège de son futur poste, sur les berges du Fleuve Brun. Et c'est toujours avec Bartolome qu'elle s'embarqua pour la Grande Expédition Boréale, qui lui ferait visiter le territoire du clan Liam'Lon du Fleuve-aux-Cinq-Bras jusqu'aux Landes Pâles, et même rencontrer son premier Semi lors d'une expédition tragique : au lieu de la sinécure espérée, Yanta se voyait rattrapée par l'aventure.
Pourtant, Bartolome revînt au conseil de famille après les opérations maritimes de l'hiver 37, ajouta un navire tout neuf à la flotte des Sotorine, l'Orizzonte, et le commerce reprit à Écume 7, enfin sous la direction de Yanta : pendant que l'Orizzonte explorait le Grand Nord, elle assurait la traite des peaux, des teintures et même d'un peu d'ivoire.


Des affaires maritimes à la gestion fluviale

Malheureusement pour elle, la politique des Marches ruina rapidement ses rêves de tranquillité. En effet, dès l'été 38, les alliés Talendans des Sotorine eurent grand besoin de soutien politique pour imposer leur bailli, Liméric Durgaut, comme nouveau prévôt de toute la Marche des Lacs, soutien que la puissante dynastie des Melangoline pouvait leur offrir à une seule condition : le rachat d'Écume 7. Et comme les Sotorine avaient, eux, besoin de l'appui du nouveau prévôt pour développer le petit port d'Écume 6 en une véritable Arche, ils acceptèrent.
Impuissante, Yanta vît donc son poste si chèrement gagné et si brièvement exercé repris par ce bellâtre de Baldassar Melangoline : Bartolome eut beau lui promettre qu'elle dirigerait bientôt le nouveau comptoir d'Écume 8, qu'il comptait fonder encore plus au Nord dans l'Anse des Prières, mais la Celsine était lassée des promesses et, en vérité, un an plus tard (à la fin du printemps 39), la concession n'était toujours pas achetée...

Néanmoins, pendant ce temps, le commerce reprenait dans la Marche des Lacs après deux longues années de guerre et de disette mais, vu l'état des routes, les Sotorine y investissaient de plus en plus le [fluvial], sur des fleuves et rivières d'ailleurs sécurisés par leurs alliés Maletudine, sous le commandement de Vasco Sotorine. Il devînt bientôt évident qu'il fallait quelqu'un pour gérer et développer un réseau allant du Lac Deuxième à Darverane, et de Celanire à Écume 5, d'autant que les Endilans eux-mêmes commençaient à en mesurer l'importance : au Conseil du Prévôt, Nicéas Vasaride proposait même de concurrencer les Kerdans sur ce nouveau terrain.
La jeune pilote Islinna Sotorine, en charge des affaires familiales pour tout le Nord depuis le départ de sa propre mère pour le Concile kerdan, offrit alors à sa collègue grisonnante un poste à sa mesure aux derniers jours du printemps 39  : désormais installée au chantier de "l'Arche d'Azur", Yanta pris la direction de tout le commerce fluvial.