Tohadon' Shilen : Différence entre versions

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
 
(3 révisions intermédiaires par un utilisateur sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Chef de la manade des Landes Pâles''', explorateur du [[Pays des Glaces]] et frère cadet du chaman [[Kal Shemon'Lon]], '''"Perce-Vent"''' (''Tohadon' Shilen'', en langue des Vents) était aussi le père du jeune [[Messager de l'Orage]] Ro'shen Evem'dhar' ("Poulain Impertinent"), tué par [[Etayn-la-Louve]] durant les événements de l'[[Épisode]] [[20) "La Vallée des Ossements"]].
+
[[Fichier:LiamLon-01.png|200px|right]]Aujourd'hui '''chef de la manade liam'lon des [[Landes Pâles]]''' et explorateur du [[Pays des Glaces]], '''"Perce-Vent"''' (''Tohadon' Shilen'', en langue des Vents) est pourtant né dans la [[:Catégorie:Liam'Lon#Les_principales_manades|manade du Couchant]], comme '''son frère aîné le [[Kal Shemon'Lon|Chaman-qui-Chasse-la-Nuit]]'''. Huit ou neuf ans après la disparition inexpliquée des [[Del'Ranan]] et suite à un différent avec leur propre meneuse, [[Rit-sous-l'Ouragan]], les deux frères partirent explorer le territoire abandonné avec leur propre troupe, comptant bientôt quelques centaines de nomades n'ayant (littéralement) pas froid aux yeux.<br>
 +
La vie est rude dans cette région arctique mais, depuis une douzaine d'années qu'ils l'arpentent, les cavaliers des Landes Pâles ont appris à s'y orienter et à s'y nourrir, poussant chaque année un peu plus loin pour ne regagner la (relative) douceur du [[Fleuve-aux-Cinq-Bras]] qu'après le grand rassemblement annuel de la [[Croisée des Pistes]], lorsque les neiges "automnales" rendent la toundra par trop impraticables pour leurs chevaux.
 +
 
 +
Perce-Vent avait lui-même deux enfants, dont l'aîné a vu le jour il y a bientôt 17 ans (donc au sein de la manade du Couchant) : le jeune '''Ro'shen Evem'dhar''' ("Poulain Impertinent"). Après qu'il ait rencontré [[Nevel Sholdanan]] et se soit engagé parmi les '''[[Messagers de l'Orage]]''' avec enthousiasme, le jeune homme fût tué par [[Etayn-la-Louve]] durant les événements de [[20) "La Vallée des Ossements"]]. Cette tragédie a évidemment compliqué les relations de son père comme de sa manade avec les [[Sentinelles de l'Orage]] et plus généralement les Emishen [[pacifistes]], comme a pu s'en rendre compte [[Bartolome Sotorine]], qui a rencontré Perce-Vent durant la [[Grande Expédition Boréale]].
  
 
[[Catégorie:Personnages Secondaires]]
 
[[Catégorie:Personnages Secondaires]]

Version actuelle en date du 23 juin 2019 à 16:00

LiamLon-01.png
Aujourd'hui chef de la manade liam'lon des Landes Pâles et explorateur du Pays des Glaces, "Perce-Vent" (Tohadon' Shilen, en langue des Vents) est pourtant né dans la manade du Couchant, comme son frère aîné le Chaman-qui-Chasse-la-Nuit. Huit ou neuf ans après la disparition inexpliquée des Del'Ranan et suite à un différent avec leur propre meneuse, Rit-sous-l'Ouragan, les deux frères partirent explorer le territoire abandonné avec leur propre troupe, comptant bientôt quelques centaines de nomades n'ayant (littéralement) pas froid aux yeux.

La vie est rude dans cette région arctique mais, depuis une douzaine d'années qu'ils l'arpentent, les cavaliers des Landes Pâles ont appris à s'y orienter et à s'y nourrir, poussant chaque année un peu plus loin pour ne regagner la (relative) douceur du Fleuve-aux-Cinq-Bras qu'après le grand rassemblement annuel de la Croisée des Pistes, lorsque les neiges "automnales" rendent la toundra par trop impraticables pour leurs chevaux.

Perce-Vent avait lui-même deux enfants, dont l'aîné a vu le jour il y a bientôt 17 ans (donc au sein de la manade du Couchant) : le jeune Ro'shen Evem'dhar ("Poulain Impertinent"). Après qu'il ait rencontré Nevel Sholdanan et se soit engagé parmi les Messagers de l'Orage avec enthousiasme, le jeune homme fût tué par Etayn-la-Louve durant les événements de 20) "La Vallée des Ossements". Cette tragédie a évidemment compliqué les relations de son père comme de sa manade avec les Sentinelles de l'Orage et plus généralement les Emishen pacifistes, comme a pu s'en rendre compte Bartolome Sotorine, qui a rencontré Perce-Vent durant la Grande Expédition Boréale.