Tahalien : Différence entre versions

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
 
(Une révision intermédiaire par un utilisateur est masquée)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Grande et droite, la trentaine amaigrie et les yeux cernés, la '''[[:Catégorie:Bardes|bardesse]] [[rimdehl]] Tahalien''' (de son nom complet ''Tahalien Farbahnoy'' : "Mélodie des Souvenirs", en [[Langue des Vents]]) a récemment échappé à plusieurs années d'[[esclavage]], qui n'ont pourtant guère entamé sa résolution et son dévouement à son peuple...  
 
Grande et droite, la trentaine amaigrie et les yeux cernés, la '''[[:Catégorie:Bardes|bardesse]] [[rimdehl]] Tahalien''' (de son nom complet ''Tahalien Farbahnoy'' : "Mélodie des Souvenirs", en [[Langue des Vents]]) a récemment échappé à plusieurs années d'[[esclavage]], qui n'ont pourtant guère entamé sa résolution et son dévouement à son peuple...  
  
Parce qu'elle chantait les jours glorieux de la tribu des Rimdehl dans les [[Monts Torallen]], le prévôt [[Rhilder le Fou]] l'a faite arrêtée il y a bientôt 6 ans pour "incitation à la révolte", et l'a condamnée à la servitude dans les [[mines]] de cuivre de [[Brasure]]. Les esclaves emishen ayant une fâcheuse tendance à s'organiser autour d'elle et à lui accorder plus d'autorité qu'à leurs contremaîtres, elle a bientôt été revendue à [[Jornil "Cuivré"]], qui se faisait fort de la mater dans son exploitation de [[Solerane]].<br>
+
Parce qu'elle chantait les jours glorieux de la tribu des Rimdehl dans les [[Monts Torallen]], le prévôt [[Rhilder le Fou]] l'a faite arrêter il y a bientôt 6 ans pour "incitation à la révolte", et l'a condamnée à la servitude dans les [[mines]] de cuivre de [[Brasure]]. Les esclaves emishen ayant une fâcheuse tendance à s'organiser autour d'elle et à lui accorder plus d'autorité qu'à leurs contremaîtres, elle a bientôt été revendue à [[Jornil "Cuivré"]], qui se faisait fort de la mater dans son exploitation de [[Solerane]].<br>
 
Mais au bout de quelques années sur place, Tahalien avait à nouveau pris le commandement de ses compagnons d'infortune, cette fois beaucoup plus discrètement : sous sa direction, ils creusèrent en secret, pendant des mois, pour ouvrir un tunnel vers l'extérieur des galeries où on les enfermait chaque nuit...
 
Mais au bout de quelques années sur place, Tahalien avait à nouveau pris le commandement de ses compagnons d'infortune, cette fois beaucoup plus discrètement : sous sa direction, ils creusèrent en secret, pendant des mois, pour ouvrir un tunnel vers l'extérieur des galeries où on les enfermait chaque nuit...
  
Ligne 13 : Ligne 13 :
  
 
[[Catégorie:Personnages Secondaires]]
 
[[Catégorie:Personnages Secondaires]]
[[Catégorie:Bardes]]
+
[[Catégorie:Rimdehl]]
 
[[Catégorie:Bardes & Baladins]]
 
[[Catégorie:Bardes & Baladins]]
 
[[Catégorie:Pacifistes]]
 
[[Catégorie:Pacifistes]]

Version actuelle en date du 27 décembre 2020 à 23:36

Grande et droite, la trentaine amaigrie et les yeux cernés, la bardesse rimdehl Tahalien (de son nom complet Tahalien Farbahnoy : "Mélodie des Souvenirs", en Langue des Vents) a récemment échappé à plusieurs années d'esclavage, qui n'ont pourtant guère entamé sa résolution et son dévouement à son peuple...

Parce qu'elle chantait les jours glorieux de la tribu des Rimdehl dans les Monts Torallen, le prévôt Rhilder le Fou l'a faite arrêter il y a bientôt 6 ans pour "incitation à la révolte", et l'a condamnée à la servitude dans les mines de cuivre de Brasure. Les esclaves emishen ayant une fâcheuse tendance à s'organiser autour d'elle et à lui accorder plus d'autorité qu'à leurs contremaîtres, elle a bientôt été revendue à Jornil "Cuivré", qui se faisait fort de la mater dans son exploitation de Solerane.
Mais au bout de quelques années sur place, Tahalien avait à nouveau pris le commandement de ses compagnons d'infortune, cette fois beaucoup plus discrètement : sous sa direction, ils creusèrent en secret, pendant des mois, pour ouvrir un tunnel vers l'extérieur des galeries où on les enfermait chaque nuit...

Au début de la huitaine mourante des Labours de l'an 37, l'insoumise Tahalien, quelques emishen hardis et une poignée d'enfants furent ainsi les premiers à s'évader, la bardesse s'étant donné pour mission de trouver de l'aide pour revenir chercher le reste de ses camarades. Traqués par les hommes de Jornil sur les pentes du Croc Brisé, plusieurs des évadés furent tués ou repris, mais la bardesse eut la chance de tomber par hasard sur un groupe de Talendans de passage : Andréas "Odran", Vighnu Pratesh et Oleytan "le Furet" facilitèrent leur fuite, les soignèrent, leur donnèrent des vivres et les pointèrent dans la direction du Cercle des Cascades, où les fugitifs purent s'installer en attendant que cessent les poursuites (quoique Jornil et le Sénéchal Quentos adressèrent de véhémentes réclamations au Capitaine Durgaut, exigeant qu'il capture les esclaves réfugiés sur son territoire : Durgaut prétexta le manque d'effectif pour n'en rien faire...).

C'est donc au Cercle des Cascades que les émissaires de Tal Endhil venus négocier à l'Assemblée Tribale rencontrèrent la bardesse rescapée, la huitaine suivante : en échange de leur promesse de tout faire pour libérer ses compagnons encore captifs de Jornil, Tahalien se rallia au camp "pacifiste" et fit des pieds et des mains pour les soutenir dans le débat sur la Frontière de l'Orage.
Et presque un mois plus tard, justement, la totalité des esclaves de Solerane disparurent en seule une nuit, ne laissant qu'une vague piste vers l'est et le territoire agité des Oloden.
Tahalien resta néanmoins aux Cascades pour travailler à de nouveaux chants avec le célèbre Tael Shannan...

Elle est donc apparue dans les Épisodes 8) "Le Train de l'Argent", 9) "Reishin Ghoran" et 17) "La Grande Évasion" avant d'être à nouveau recherchée par le redouté Heymdal "l'Émacié" durant l'épisode 23) "Votre Éminence".