Ron Nehril : Différence entre versions

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
 
(10 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Ron Nerhil ("''Longue Épée''") est le surnom emishen de "''l'Invincible Maître des Batailles, Oroumghar aux Créneaux de Justice''", une sorte de général hornois qui fut adopté par le clan des Elloran dans des circonstances mal-connues, devint l'élève du chaman [[Kal Lerken]], épousa Nasheda Liman... et fini par rejoindre les [[Kormes]] de [[Lashdan]].
+
'''Ron Nerhil ("''Longue Épée''") était le surnom [[emishen]] de "''l'Invincible Maître des Batailles, Oroumghar aux Créneaux de Justice''"''' (fils de "l'Invulnérable Protecteur, Varhadarn sur le Pont Étoilé"). <br>C'était une sorte de général '''[[hornois]]''' qui fut adopté par le clan des [[Elloran]] dans des circonstances mal-connues après la [[bataille des Deux-Collines]], devint l'élève du chaman [[Kal Lerken]], épousa [[Nasheda Liman]] lorsqu'elle était encore adolescente... et fini par rejoindre les [[Kormes]] de [[Lashdan]].<br>
 +
Il serait mort il y a 7 ou 8 ans, peu après l'assassinat du grand chaman de la [[Fraternisation]], dans des circonstances assez troubles...
  
Il est mort il y a 8 ou 9 ans, peu après l'assassinant du grand chaman pacifiste, dans des circonstances assez troubles.
+
Pendant la [[première expédition à Aroche|première expédition talendane à Aroche]], lors de  [[Bahardabras_au_Bastion|son bref séjour au bastion hornois]], '''[[Dharomjarn|l'Inflexible Dharomjarn]] en aurait appris un peu plus...'''
  
 
+
{{Secrets| D'après le "''Vénérable Chroniqueur des Âges, [[Lohndralfar]] à la Tour des Annales''", maître archiviste du bastion hornois d'[[Aroche]], il y a beaucoup de zones d'ombre dans la chronique de l'Invincible Maître des Batailles, Oroumghar aux Créneaux de Justice, fils de l'Invulnérable Protecteur Varhadârn sur le Pont Étoilé et de la Resplendissante Matrice des Sublimes, Aelnandrahl au Balcon Tutélaire.  
{{Secrets| D'après le "''Vénérable Chroniqueur des Âges, [[Lohndralfar]] à la Tour des Annales''", maître archiviste du bastion hornois d'[[Aroche]], il y a beaucoup de zones d'ombre dans la chronique de l'Invincible Maître des Batailles, Oroumghar aux Créneaux de Justice, fils de l'Invulnérable Protecteur Varhadarn sur le Pont Étoilé et de la Resplendissante Matrice des Sublimes, Aelnandrahl au Balcon Tutélaire.  
+
  
 
Il né au Sanctuaire en 1169...
 
Il né au Sanctuaire en 1169...
Et là suive la liste de ses résultats aux différentes épreuves qui ont balisé sa formation de Lame d'Airain (il a l'air d'avoir été très bon, mais c'est dur à dire parce que ton papa te donnait pas tes scores), le détail du combat contre un héroïque Protecteur du temps jadis qui l'a titularisé (ouais là, il était très très fort) et de ses premiers exploits guerriers durant la fin de la guerre de Horne.
+
''Et là suivent la liste de ses résultats aux différentes épreuves qui ont balisé sa formation de Lame d'Airain (il a l'air d'avoir été très bon, mais c'est dur à dire parce que ton papa te donnait pas tes scores), le détail du combat contre un héroïque Protecteur du temps jadis qui l'a titularisé (ouais là, il était très très fort) et de ses premiers exploits guerriers durant la fin de la guerre de Horne.''
  
Alors que le Sanctuaire était assiégé, Oroumghar s'est vu confié la sainte mission d'aller reprendre aux impies un puissant appareil exhumé des ruines de la Citadelle Boréale (que tu sais toujours pas où c'était, mais qui était apparemment déjà tombée depuis plusieurs siècles suite à un cataclysme) et, avec une poignée de glorieux compagnons, a traversée les lignes ennemies et rempli sa mission... pour découvrir à son retour (6 ans plus tard et seul, mais victorieux) que le Sanctuaire était tombé.
+
Alors que le Sanctuaire était assiégé, Oroumghar s'est vu confié la sainte mission d'aller reprendre aux impies un puissant appareil exhumé des ruines de la [[Citadelle Boréale]] (que tu sais toujours pas où c'était, mais qui était apparemment déjà tombée depuis plusieurs siècles suite à un cataclysme) et, avec une poignée de glorieux compagnons, a traversée les lignes ennemies et rempli sa mission... pour découvrir à son retour (6 ans plus tard et seul, mais victorieux) que le Sanctuaire était tombé.
 
Pour la première fois livré à lui-même, Oroumghar s'est mis en quête du dernier roi de Horne, le Sublime Agramamnohr (grand-père de l'Immortel Jhardogrohn) qui avait survécu et était parti chercher refuge dans une cité première abandonnée... où il n'arriva jamais.
 
Pour la première fois livré à lui-même, Oroumghar s'est mis en quête du dernier roi de Horne, le Sublime Agramamnohr (grand-père de l'Immortel Jhardogrohn) qui avait survécu et était parti chercher refuge dans une cité première abandonnée... où il n'arriva jamais.
  
À force de recherche, il retrouve finalement [[Jhardogrohn]] en 1226 (il y a donc 19 ans) qui s'employait alors comme mercenaire auprès de [[Berinor de Salviane]] avec une poignée de [[Hotars]]. Ils participent tous deux à la défense de ''Mont-Griffon'', comptent parmi les rares survivants et travaillent ensuite ensemble à fonder un "bastion" où mettre à l'abri les débris de Sanctuaire que l'Immortel avait pu rassembler (dont, apparemment, quelques appareils et le Souvenant Lohndralfar). Déjà à l'époque, l'Invincible partait souvent en de longues expéditions à travers tout le Pays des vents et le nord de l'Empire, dont il revenait avec des pièce de l'Héritage mais des récits malheureusement succincts.
+
À force de recherche, il retrouve finalement [[Jhardogrohn]] en 1226 (il y a donc 19 ans) qui s'employait alors comme mercenaire auprès de [[Berinor de Salviane]] avec une poignée de [[Hotars]]. Ils participent tous deux à la défense de ''[[Mont-Griffon]]'', comptent parmi les rares survivants et travaillent ensuite ensemble à fonder un "bastion" où mettre à l'abri les débris de Sanctuaire que l'Immortel avait pu rassembler (dont, apparemment, quelques appareils et le Souvenant Lohndralfar). Déjà à l'époque, l'Invincible partait souvent en de longues expéditions à travers tout le Pays des vents et le nord de l'Empire, dont il revenait avec des pièce de l'Héritage mais des récits malheureusement succincts.
  
 
C'est apparemment en 1233 (il y a donc 12 ans) que, alors en quête d'une "cité perdue sous la montagne" qui pourrait bien être la même que la tienne, Oroumghar se retrouve à participer à la Bataille des Collines Jumelles, personne n'a jamais bien su pourquoi (cette bataille, Dharomjarn en a déjà entendu parlé, c'est la première bataille rangée entre Kormes et troupes impériales, ça s'est passé pas très loin de [[Celanire]] et ça a été un putain de massacre).
 
C'est apparemment en 1233 (il y a donc 12 ans) que, alors en quête d'une "cité perdue sous la montagne" qui pourrait bien être la même que la tienne, Oroumghar se retrouve à participer à la Bataille des Collines Jumelles, personne n'a jamais bien su pourquoi (cette bataille, Dharomjarn en a déjà entendu parlé, c'est la première bataille rangée entre Kormes et troupes impériales, ça s'est passé pas très loin de [[Celanire]] et ça a été un putain de massacre).
 
Durant la bataille, apparemment possédé par -au choix- un démon sanguinaire ou un avatar de l’Éternel Gardien, Herem aux Champs de Gloire Sanglante (loué soit son nom) : il taille en pièces un paquet de types sans trop se soucier du camp auxquels ils appartiennent, les Kormes sont nombreux à se jeter contre lui et l'un d'eux (on sait pas bien qui, c'est le problème des Kormes : ils sont pas reconnaissables, ça complique affreusement le travail du pauvre Lohndralfar) fini par l'abattre d'un grand coup de hache dans la tête. Mais il n'était pas vraiment mort...
 
Durant la bataille, apparemment possédé par -au choix- un démon sanguinaire ou un avatar de l’Éternel Gardien, Herem aux Champs de Gloire Sanglante (loué soit son nom) : il taille en pièces un paquet de types sans trop se soucier du camp auxquels ils appartiennent, les Kormes sont nombreux à se jeter contre lui et l'un d'eux (on sait pas bien qui, c'est le problème des Kormes : ils sont pas reconnaissables, ça complique affreusement le travail du pauvre Lohndralfar) fini par l'abattre d'un grand coup de hache dans la tête. Mais il n'était pas vraiment mort...
  
Quelques temps plus tard, on sait qu'il réapparaît au pied des Monts d'Azur, blessé et amnésique, alors que le chaman emishen Kal Lerken tenait une sorte de congrès avec des novices de différents clans : il est recueilli et soigné, Kal Lerken plaide (avec l'aide d'une jeune novice nommée "Partie sans rien dire", semble-t-il : Nasheda Liman) pour que son amnésie lui vaille l'amnistie et après différentes épreuves expiatoires, il est adopté par le clan des Elloran sous le nom de Ron Nerhil ("Longue Épée")... et ça devient encore plus flou.
+
Quelques temps plus tard, on sait qu'il réapparaît au pied des Monts d'Azur, blessé et amnésique, alors que le chaman emishen [[Kal Lerken]] tenait une sorte de congrès avec des novices de différents clans : il est recueilli et soigné, Kal Lerken plaide (avec l'aide d'une jeune novice nommée "Partie sans rien dire", semble-t-il : [[Nasheda Liman]]) pour que son amnésie lui vaille l'amnistie et après différentes épreuves expiatoires, il est adopté par le clan des Elloran sous le nom de Ron Nerhil ("Longue Épée")... et ça devient encore plus flou.
  
On sait qu'il va vivre quelques années dans la région, qu'il épouse Nasheda Liman (qui doit alors avoir moins de 20 ans et lui un peu plus de 65), certains indices semblent indiquer qu'il retrouve en partie la mémoire, se joint aux Kormes après la mort de Kal Lerken (Lohndralfar la situe à l'hiver 1236) et participe au grand raid contre [[Orbune]] (mais on ne sait pas pourquoi non plus).  
+
On sait qu'il va vivre quelques années dans la région, qu'il épouse Nasheda Liman (qui doit alors avoir moins de 20 ans et lui un peu plus de 65), certains indices semblent indiquer qu'il retrouve en partie la mémoire, se joint aux Kormes après la mort de Kal Lerken (Lohndralfar la situe à l'hiver 1236) et participe au grand raid contre [[Orbrune]] (mais on ne sait pas pourquoi non plus).  
  
 
Il rend plusieurs visites "houleuses" au Bastion durant cette période (été et hiver 1237, automne 1238), consulte le Séculaire Maître des Sagesse Elanghnatar alors à l'agonie, l'Implacable [[Okrathoran]] le provoque en duel (et se prend la volée de sa vie) en 1238, l'Immortel Jhardogrohn le bannit pour avoir tenté d'accéder à la Chambre des Mémoires sans autorisation et il meurt quelques semaines plus tard dans des circonstances nébuleuses, peut-être bien aux mains de Lashdan.}}
 
Il rend plusieurs visites "houleuses" au Bastion durant cette période (été et hiver 1237, automne 1238), consulte le Séculaire Maître des Sagesse Elanghnatar alors à l'agonie, l'Implacable [[Okrathoran]] le provoque en duel (et se prend la volée de sa vie) en 1238, l'Immortel Jhardogrohn le bannit pour avoir tenté d'accéder à la Chambre des Mémoires sans autorisation et il meurt quelques semaines plus tard dans des circonstances nébuleuses, peut-être bien aux mains de Lashdan.}}
Ligne 27 : Ligne 27 :
 
[[Catégorie:Elloran]]
 
[[Catégorie:Elloran]]
 
[[Catégorie:Guerriers]]
 
[[Catégorie:Guerriers]]
[[Catégorie:Nécrologie]]
+
[[Catégorie:Personnages Historiques]]

Version actuelle en date du 13 mars 2021 à 05:19

Ron Nerhil ("Longue Épée") était le surnom emishen de "l'Invincible Maître des Batailles, Oroumghar aux Créneaux de Justice" (fils de "l'Invulnérable Protecteur, Varhadarn sur le Pont Étoilé").
C'était une sorte de général hornois qui fut adopté par le clan des Elloran dans des circonstances mal-connues après la bataille des Deux-Collines, devint l'élève du chaman Kal Lerken, épousa Nasheda Liman lorsqu'elle était encore adolescente... et fini par rejoindre les Kormes de Lashdan.
Il serait mort il y a 7 ou 8 ans, peu après l'assassinat du grand chaman de la Fraternisation, dans des circonstances assez troubles...

Pendant la première expédition talendane à Aroche, lors de son bref séjour au bastion hornois, l'Inflexible Dharomjarn en aurait appris un peu plus...


D'après le "Vénérable Chroniqueur des Âges, Lohndralfar à la Tour des Annales", maître archiviste du bastion hornois d'Aroche, il y a beaucoup de zones d'ombre dans la chronique de l'Invincible Maître des Batailles, Oroumghar aux Créneaux de Justice, fils de l'Invulnérable Protecteur Varhadârn sur le Pont Étoilé et de la Resplendissante Matrice des Sublimes, Aelnandrahl au Balcon Tutélaire.

Il né au Sanctuaire en 1169... Et là suivent la liste de ses résultats aux différentes épreuves qui ont balisé sa formation de Lame d'Airain (il a l'air d'avoir été très bon, mais c'est dur à dire parce que ton papa te donnait pas tes scores), le détail du combat contre un héroïque Protecteur du temps jadis qui l'a titularisé (ouais là, il était très très fort) et de ses premiers exploits guerriers durant la fin de la guerre de Horne.

Alors que le Sanctuaire était assiégé, Oroumghar s'est vu confié la sainte mission d'aller reprendre aux impies un puissant appareil exhumé des ruines de la Citadelle Boréale (que tu sais toujours pas où c'était, mais qui était apparemment déjà tombée depuis plusieurs siècles suite à un cataclysme) et, avec une poignée de glorieux compagnons, a traversée les lignes ennemies et rempli sa mission... pour découvrir à son retour (6 ans plus tard et seul, mais victorieux) que le Sanctuaire était tombé. Pour la première fois livré à lui-même, Oroumghar s'est mis en quête du dernier roi de Horne, le Sublime Agramamnohr (grand-père de l'Immortel Jhardogrohn) qui avait survécu et était parti chercher refuge dans une cité première abandonnée... où il n'arriva jamais.

À force de recherche, il retrouve finalement Jhardogrohn en 1226 (il y a donc 19 ans) qui s'employait alors comme mercenaire auprès de Berinor de Salviane avec une poignée de Hotars. Ils participent tous deux à la défense de Mont-Griffon, comptent parmi les rares survivants et travaillent ensuite ensemble à fonder un "bastion" où mettre à l'abri les débris de Sanctuaire que l'Immortel avait pu rassembler (dont, apparemment, quelques appareils et le Souvenant Lohndralfar). Déjà à l'époque, l'Invincible partait souvent en de longues expéditions à travers tout le Pays des vents et le nord de l'Empire, dont il revenait avec des pièce de l'Héritage mais des récits malheureusement succincts.

C'est apparemment en 1233 (il y a donc 12 ans) que, alors en quête d'une "cité perdue sous la montagne" qui pourrait bien être la même que la tienne, Oroumghar se retrouve à participer à la Bataille des Collines Jumelles, personne n'a jamais bien su pourquoi (cette bataille, Dharomjarn en a déjà entendu parlé, c'est la première bataille rangée entre Kormes et troupes impériales, ça s'est passé pas très loin de Celanire et ça a été un putain de massacre). Durant la bataille, apparemment possédé par -au choix- un démon sanguinaire ou un avatar de l’Éternel Gardien, Herem aux Champs de Gloire Sanglante (loué soit son nom) : il taille en pièces un paquet de types sans trop se soucier du camp auxquels ils appartiennent, les Kormes sont nombreux à se jeter contre lui et l'un d'eux (on sait pas bien qui, c'est le problème des Kormes : ils sont pas reconnaissables, ça complique affreusement le travail du pauvre Lohndralfar) fini par l'abattre d'un grand coup de hache dans la tête. Mais il n'était pas vraiment mort...

Quelques temps plus tard, on sait qu'il réapparaît au pied des Monts d'Azur, blessé et amnésique, alors que le chaman emishen Kal Lerken tenait une sorte de congrès avec des novices de différents clans : il est recueilli et soigné, Kal Lerken plaide (avec l'aide d'une jeune novice nommée "Partie sans rien dire", semble-t-il : Nasheda Liman) pour que son amnésie lui vaille l'amnistie et après différentes épreuves expiatoires, il est adopté par le clan des Elloran sous le nom de Ron Nerhil ("Longue Épée")... et ça devient encore plus flou.

On sait qu'il va vivre quelques années dans la région, qu'il épouse Nasheda Liman (qui doit alors avoir moins de 20 ans et lui un peu plus de 65), certains indices semblent indiquer qu'il retrouve en partie la mémoire, se joint aux Kormes après la mort de Kal Lerken (Lohndralfar la situe à l'hiver 1236) et participe au grand raid contre Orbrune (mais on ne sait pas pourquoi non plus).

Il rend plusieurs visites "houleuses" au Bastion durant cette période (été et hiver 1237, automne 1238), consulte le Séculaire Maître des Sagesse Elanghnatar alors à l'agonie, l'Implacable Okrathoran le provoque en duel (et se prend la volée de sa vie) en 1238, l'Immortel Jhardogrohn le bannit pour avoir tenté d'accéder à la Chambre des Mémoires sans autorisation et il meurt quelques semaines plus tard dans des circonstances nébuleuses, peut-être bien aux mains de Lashdan.