Malvolio

De Marches du Nord
Version du 30 janvier 2021 à 03:07 par Sebastien (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher

Rabindranath Pravindresh, jadis surnommé Malvolio ("le Sournois") par les Kerdans dont il pillait les convois fluviaux sur le fleuve Dramguil, est un maître-contrebandier fehnri vieillissant mais audacieux et rigolard. Basée dans les bas-quartiers de Darverane, son intrépide bande opère depuis plus de 15 ans de Valmire à Corelguil et d'Archerune à Solerane, raflant et livrant d’impressionnantes cargaisons dans les lieux les plus invraisemblables pour une clientèle très diverse.
Plus ou moins affilié aux Nocturnes de Duriane, quoiqu'il se revendique "indépendant" et se défie de la Ruche arochaise depuis quelque ancienne querelle avec Saraatsha, Malvolio est dernièrement en conflit ouvert avec Bertold "le Lippu", nouveau Graf de l'Ondhor dans la Marche des Lacs.


Fourmis insaisissables

Il y a peut-être 30 ou 40 ans que des contrebandiers fehnri sillonnent le Nord-Est de l'Empire de Rem, des Sylves jusqu'aux Marches du Nord, où ils sont fréquemment appelés "Fourmis" avec un mélange de mépris et de désespoir, possiblement parce qu'ils sont petits, noirs, qu'ils pénètrent partout et qu'on arrive jamais vraiment à s'en débarrasser [1]. Ils paraissent s'être multipliés au Nord après que la Guerre des Lunes ai dévasté Anguedale en leur laissant le champ libre, et seraient si bien implantés à Archerune, carrefour du Dramguil et de la Grande Chaussée, que même les Ondhorœn n'oseraient leur disputer la cité...

C'est en tous cas de ce réseau clandestin qu'a émergé la bande de Malvolio, un des rares mâles à exercer quelque influence au sein de son peuple, et qui s'est d'abord fait un nom (littéralement) en dévalisant les barges des Torodine et des Melangoline. La pression des gardes ondrènes, de la Sénéchaussée impériale et des questore kerdans a beau l'avoir un peu éloigné du pillage de marchandises, ses activités de transport ont néanmoins fleuri en ne refusant aucun client ni aucune cargaison.
Au fil des années, parcourant les routes à dos de mules et les rivières en pirogues, franchissant les remparts et les montagnes à dos de géants quand il le faut, se riant des frontières et des patrouilles, Malvolio a ainsi transporté du sel et de l'alcool à travers tout le Pays des Vents, trafiqué des artefacts premiers et de l'herbe-nuage, distribué des produits alchimiques prohibés depuis Salviane (?), livré des armes et des troupeaux de chevaux (?!) aux Rebelles emishen... Si l'on en croit la légende qu'il aime à attiser lui-même, il aurait même participer à diverses évasions d'esclaves et ravitaillé des cités assiégées !


Auprès des Talendans

Si le Capitaine Durgaut a découvert l'équipe de Malvolio lors de la Bataille de Tal Endhil, l'embauchant pour transporter ses commandos vers l'amont des Lacs en Paliers juste après qu'il ait livré des armes aux Kormes [2], il fût ensuite révélé que l'érudit Andréas "Odran" l'avait déjà rencontré à Darverane en tentant de remonter une filière d'artefacts dangereux qui s'étendait alors jusqu'à Duriane. Les contrebandiers ont ensuite maintenu le contact avec Adira Pratesh, qui les a mis en relation avec Mérane "Roulier" et Islinna Sotorine lorsqu'elles préparaient la Caravane des Enfants. Cette opération a d'ailleurs délivré Rajid Sharma des geôles de Malorne, lui-même un ancien membre de la bande de Malvolio, devenu depuis le comptable d'Adira...



  1. Sans compter le lexique volontiers "entomologique" employés par les Nocturnes eux-mêmes...
  2. Depuis, un important stock de flèches fehnri a été laissé à Tal Endhil, que ne consomment lentement que Herle de Lorune et Meryle "la Paillée", les seuls à posséder des arcs adéquats.