L'Orizzonte : Différence entre versions

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
(Équipage)
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
Le ''capitàn'' de ''L'Orizzonte'' est [[Bartolome Sotorine]] et son équipage est actuellement le suivant.
 
Le ''capitàn'' de ''L'Orizzonte'' est [[Bartolome Sotorine]] et son équipage est actuellement le suivant.
 
* quartier-maître : '''[[Ofelia Celsine]]'''
 
* quartier-maître : '''[[Ofelia Celsine]]'''
 +
* '''[[Lorenzo Maletudine]]''', corsaire-troubadour plus « enthousiaste » que rusé,
 
* '''[[Gonzague Sotorine]]''', marin et maître-coq ;
 
* '''[[Gonzague Sotorine]]''', marin et maître-coq ;
 
* '''[[Ertond]]''', marin et charpentier de bord ;
 
* '''[[Ertond]]''', marin et charpentier de bord ;
Ligne 20 : Ligne 21 :
 
* '''Horatio Celsine''', marin et chirurgien de bord, a étudié la médecine à l’académie de Felriane, mais trouvant les enseignements trop théorique, s’est engagé sur un bateau pour s’exercer directement. ''(intrépide pour un médecin, aime à raconter des anecdotes horribles sur la mort de ses patients, aime un peu trop l'alcool)'' ;
 
* '''Horatio Celsine''', marin et chirurgien de bord, a étudié la médecine à l’académie de Felriane, mais trouvant les enseignements trop théorique, s’est engagé sur un bateau pour s’exercer directement. ''(intrépide pour un médecin, aime à raconter des anecdotes horribles sur la mort de ses patients, aime un peu trop l'alcool)'' ;
 
* '''Ronan “le bègue”''', marin et artisan, formé à la corderie à Méharle (terriblement timide à cause de son bégaiement alors qu’il est beau mec, toujours en train de sculpter un bout de bois, superstitieux) ;
 
* '''Ronan “le bègue”''', marin et artisan, formé à la corderie à Méharle (terriblement timide à cause de son bégaiement alors qu’il est beau mec, toujours en train de sculpter un bout de bois, superstitieux) ;
*  '''Tancrède "le Junien"''', ancien marchand ''(beau parleur, ambitieux, sujet à des accès de mélancolie)'' Issu d’une famille de marins-pêcheurs. Tente d'échapper à son destin grâce à sa faconde et à son talent inné de faire prendre des vessies pour des lanternes. Commence tout gamin comme bonimenteur de marché, fini par se faire embaucher par une grande famille marchande. Comme la promotion ne va se pas assez vite, il se met à son compte et pour gagner plus d’argent, commence à toucher à des marchandises interdites (monopoles impériaux ?). La richesse vient, il se marie avec une jeune femme de bonne famille, mais son ascension expresse suscite des jalousies. Il est dénoncé, arrêté, ce qui pousse sa femme au suicide. Finalement libéré à cause du scandale afférent, il est contraint à l’exil et embarque pour Felriane. Ironie du destin, il se trouve donc obligé de faire le métier auquel il a toujours cherché à échapper : marin.
+
*  '''Tancrède "le Janien"''', ancien marchand ''(beau parleur, ambitieux, sujet à des accès de mélancolie)'' Issu d’une famille de marins-pêcheurs. Tente d'échapper à son destin grâce à sa faconde et à son talent inné de faire prendre des vessies pour des lanternes. Commence tout gamin comme bonimenteur de marché, fini par se faire embaucher par une grande famille marchande. Comme la promotion ne va se pas assez vite, il se met à son compte et pour gagner plus d’argent, commence à toucher à des marchandises interdites (monopoles impériaux ?). La richesse vient, il se marie avec une jeune femme de bonne famille, mais son ascension expresse suscite des jalousies. Il est dénoncé, arrêté, ce qui pousse sa femme au suicide. Finalement libéré à cause du scandale afférent, il est contraint à l’exil et embarque pour Felriane. Ironie du destin, il se trouve donc obligé de faire le métier auquel il a toujours cherché à échapper : marin.
  
 
Le reste de l'équipage est formé de marins avec un profil de corsaire, composés pour moitié d'Ondrène et de Kerdans (Celsine, Sotorine).<br>
 
Le reste de l'équipage est formé de marins avec un profil de corsaire, composés pour moitié d'Ondrène et de Kerdans (Celsine, Sotorine).<br>

Version du 15 septembre 2022 à 04:22

Sotorine.png
L'Orizzonte est un navire Sotorine, un corsaro à trois mâts construit durant l'hiver 37-38 aux chantiers navals de Bastelle à Felriane par l'ingénieur Olivero Sotorine, et armé par Bartolome Sotorine. Après l'Eglefino et le Coppavento, L'Orizzonte est le troisième navire basé sur la technologie des cutello (les "coutelas"), des navires élancés et particulièrement rapides - grâce à une forme de coque très particulière.

Tirant parti des innovations d'ingénierie navale déjà réalisées sur le Coppavento, Bartolome a armé son navire plus spécifiquement pour l'exploration nordique. L'Orizzonte est donc un peu plus confortable que son prédécesseur. En particulier, il dispose d'un astucieux système de chauffage qui permet à son équipage d'affronter les nuits glaciales du grand nord. L'intérieur du navire comprend également une salle des cartes, simplifiant considérablement le travail de cartographie à son bord. Le scribe (et ingénieur naval amateur) Esébilio le Brasain y a également installé un atelier bien équipé pour faciliter tous les travaux de construction et de réparation. Mais surtout la coque du corsaro est équipée d'une innovation Talendane : une quille amovible, qui lui permet de réduire considérablement son tirant d'eau lorsque le besoin s'en fait sentir. L'Orizzonte est donc tout aussi à l'aise en haute mer qu'il est adapté pour la navigation sur les fleuves tortueux du Grand Nord.

Enfin, l'Orizzonte est armé de trois balistes, parce qu'on ne se sait jamais sur quoi on peut tomber dans le Grand Nord...

Duyfken.jpg


Équipage

Le capitàn de L'Orizzonte est Bartolome Sotorine et son équipage est actuellement le suivant.

  • quartier-maître : Ofelia Celsine
  • Lorenzo Maletudine, corsaire-troubadour plus « enthousiaste » que rusé,
  • Gonzague Sotorine, marin et maître-coq ;
  • Ertond, marin et charpentier de bord ;
  • Gregorio Celsine, marin un peu "simple" et mascotte de l'équipage ;
  • Marivin, ancien pêcheur de perles Felrianais, plongeur et marin ;
  • Dagmar, gabier, ancien truand Orsani ;
  • Poisson-Volant, marinière et éclaireuse Larindeln : originaire des îles tourmente, toujours enjouée, a la manie d’apparaître quand on ne l’attend pas et de faire sursauter les gens (ce qui l'amuse beaucoup) ;
  • Rodrick “le borgne”, marin et éclaireur Orsani, vigie, qui malgré son handicap a une vue incroyablement perçante (taiseux, crache par terre à tout bout de champ, solitaire) ;
  • Horatio Celsine, marin et chirurgien de bord, a étudié la médecine à l’académie de Felriane, mais trouvant les enseignements trop théorique, s’est engagé sur un bateau pour s’exercer directement. (intrépide pour un médecin, aime à raconter des anecdotes horribles sur la mort de ses patients, aime un peu trop l'alcool) ;
  • Ronan “le bègue”, marin et artisan, formé à la corderie à Méharle (terriblement timide à cause de son bégaiement alors qu’il est beau mec, toujours en train de sculpter un bout de bois, superstitieux) ;
  • Tancrède "le Janien", ancien marchand (beau parleur, ambitieux, sujet à des accès de mélancolie) Issu d’une famille de marins-pêcheurs. Tente d'échapper à son destin grâce à sa faconde et à son talent inné de faire prendre des vessies pour des lanternes. Commence tout gamin comme bonimenteur de marché, fini par se faire embaucher par une grande famille marchande. Comme la promotion ne va se pas assez vite, il se met à son compte et pour gagner plus d’argent, commence à toucher à des marchandises interdites (monopoles impériaux ?). La richesse vient, il se marie avec une jeune femme de bonne famille, mais son ascension expresse suscite des jalousies. Il est dénoncé, arrêté, ce qui pousse sa femme au suicide. Finalement libéré à cause du scandale afférent, il est contraint à l’exil et embarque pour Felriane. Ironie du destin, il se trouve donc obligé de faire le métier auquel il a toujours cherché à échapper : marin.

Le reste de l'équipage est formé de marins avec un profil de corsaire, composés pour moitié d'Ondrène et de Kerdans (Celsine, Sotorine).
À l'équipage humain il faut ajouter le matou du bord, Pascià, un chat roux tigré, en principe chargé de chasser les rats mais qui préfère le plus souvent trainer près des marmites de Gonzague.

Fiche Technique

Corsaro (Échelle 3)

ÉNERGIE : 24 avec 10-24 Marins (1 pion par matelot)

  • Vitesse 16
  • Maniabilité 12
  • Stabilité 8 / 4 (quille amovible : lorsqu'elle est retirée la Stabilité tombe à 4 mais le tirant d'eau diminue significativement)
  • Habitat 4 (confortable)
  • Soute 4
  • Armement 6 (3 balistes Échelle 2)
  • Bonus : Protection +2 ; Chauffage +1 (Protection contre le froid +1) ; Salle des cartes +1 (+1 pour la cartographie) ; Atelier + 1 ; -2 au minimum de matelots