Kal Ethendil

De Marches du Nord
Version du 26 septembre 2020 à 13:07 par Sebastien (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher
Les couleurs de la tribu des Lewyllen, telles qu'elles sont généralement tissées dans leurs vêtements ou tressées dans leurs tresses sociales :
1) Noir : souvent symbolique des oiseaux de proie, c'est aussi la couleur des corneilles, évidemment, 2) Bleu : représente l'eau et la communication mais aussi -dans ses teintes violacées- le rêve, 3) Jaune d'or : associé au printemps et au chant, 4) Gris : couleur du fer, des mines et, dans ce contexte, du négoce...
Kal Ethendil ("chamane-rôdeuse/louvoyante"), Lewyllen de l'Aile de l'Orind (sud) : malgré son grand âge, elle échappa au massacre du Pic Blanc grâce à l'aide d'Hem'Lelnis et d'Islinna Sotorine (voir Épisode 2) "Le Siège").

Après la Bataille de Tal Endhil, Ethendil mena vers le Cercle des Hautes Pierres une petite délégation pacifiste (comprenant alors Kal Shemon'Lon, son épouse Alelan Lehoyen, Tael Shannan et leur escorte composée de Milonden Malahan, Shen Silondin et Dalem Deshil), pour tenter d'y convaincre le conseil chamanique de se joindre à la future Assemblée Tribale organisée par son ami, Kal Feilan.
Une altercation avec les Arkonnelkan et le sorcier Lorkan Elakhendil décida la délégation à fuir la cité chamanique, maintenant guidée par Nevel Sholdanan et ses "élèves" (Doma Sholen, Lidel'Agilon et Lerkoren Oleytan. Mais à peine étaient-ils arrivés aux Cascades que Kal Ethendil fut gravement brûlée dans l'attaque incendiaire lancée par Lorkan, et décéda peu après malgré les soins de Kal Feilan.

C'est cet attentat qui déclencha l'Opération Tréfonds.