Herle de Lorune, "le Défroqué" : Différence entre versions

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
(Fiche de personnage)
(Fiche de personnage)
Ligne 142 : Ligne 142 :
 
'''Équipement''' : Épée bâtarde ancestrale (2/ +2,+1 ou 2/+3,+2), épée courte ancestrale (1/ +1,+1), nehril (1/+2,+1), arc à double courbure fenhri (0/ +2 +1/ portée +1), 22 flèches fenhri, bouclier ancestral (2 / +2 protection [+2 contre la magie noire]), écu aux armes de TE (2 / +2 protection), cotte de maille de qualité supérieure (+3 protection / -1 gêne), cuir de qualité supérieure (+2 protection), pot à feu Elloran<br>
 
'''Équipement''' : Épée bâtarde ancestrale (2/ +2,+1 ou 2/+3,+2), épée courte ancestrale (1/ +1,+1), nehril (1/+2,+1), arc à double courbure fenhri (0/ +2 +1/ portée +1), 22 flèches fenhri, bouclier ancestral (2 / +2 protection [+2 contre la magie noire]), écu aux armes de TE (2 / +2 protection), cotte de maille de qualité supérieure (+3 protection / -1 gêne), cuir de qualité supérieure (+2 protection), pot à feu Elloran<br>
  
(07/12/2020 y compris les pH des Frimas)
+
(16/01/2020 y compris les pH des Frimas)
 
Progrès 2
 
Progrès 2
Leçon 1
+
Leçon 2
 
PH 2
 
PH 2
 
}}
 
}}

Version du 16 janvier 2021 à 10:39

Emblème-TE-plat.png
Le chevalier Herle de Lorune est un nobliau ondrène grisonnant de la Maison (noble) de Lorune qui, après une longue carrière parmi les Soldats du Temple (dont une grande part passée au service de l'Inquisition) a déchu au rang de mercenaire alcoolique. Mais un mercenaire de Tal Endhil : c'est dire si sa rédemption est en bonne voie...

Il réside actuellement à Aroche à la Légation avec sa fiancée talendane Mérane "Roulier".

Origines

Herle Portrait.png

Troisième fils d'un banneret du baron lorunois de Harden (comté de Rordame), doté d'une haute et puissante carrure, attentif, redoutable combattant, courageux et lettré (et même poète à ses heures), il rêvait du métier des armes (comme nombre de ses cousins, qui servent d'officier dans l'Armée du Nord) et, lorsque son père a insisté pour qu'il serve le Culte des Pères, Herle a choisi un moyen terme : les Soldats du Temple.
Son goût de la justice et sa vigilance naturelle lui ont ouvert les portes de l'Inquisition, l'ordre du temple chargé de pourchasser les sorciers, démons et autres créatures infernales. Il y a appris les méthodes (souvent expéditives) pour lutter contre ces abominations et l'art de la torture pour faire avouer les démonistes...

Quelques années après que la mort de son père et d'un de ses frères aînés lui ait fait échoir l'épée familiale, l'âge venant (il approche la 40aine) et parce qu'il était assez bon interrogateur pour s'apercevoir que nombre des confessions obtenues étaient probablement fausses, Herle a commencé à concevoir de plus en plus de doutes quand à cette mission sacrée, la foi lui a bientôt manqué et, après avoir charcuté un rebouteux de village accusé d'hérésie de trop, il a commencé à se plaindre et à boire.
Trop "scrupuleux" et trop imbibé pour l'Inquisition, il a été replacé comme "Chevalier du Temple" auprès de Bagoran de Marale, glorieux chef de la commanderie "prétorienne", principalement chargée de la protection de Son Éminence Aristame de Gorme, primat des Marches du Nord. Le Commandeur recherchait justement des "chevaliers" capables de voir venir les menaces de loin et se faisait fort de remettre le templier grisonnant dans le droit chemin. Sensible à la culture pacifique des indigènes, Herle s'est effectivement plu au nord pendant les deux premières années : même, il buvait moins...

Lorsqu'on lui a donné l'ordre de torturer une chamane accusée d'avoir attenté à la vie de l’abbé-missionnaire Boniface (un des chantres de l'évangélisation des "sauvages"), Herle a lu l'innocence dans le regard de sa victime et recommencé à boire comme un trou.
Quoiqu'il ait du le relever de tout commandement, le Commandeur Bagoran espérait encore le récupérer jusqu'à cette fameuse mission à Tal Endhil où, un soir d'ivresse particulièrement sévère dans le quartier lacustre, l'inquisiteur déchu (et titubant) a vu son frère d'arme, le Chevalier Hayrol de Cirine, corriger au marteau de guerre un gamin qui lui avait lancé des pierres : la suite est assez brumeuse mais Herle se souvient d'avoir entendu craquer le nez de Cirine et de l'avoir balancé à l'eau avec son armure, manquant de le noyer, avant de se réveiller en chemise dans un cachot (et avec une sévère gueule de bois).
Son détachement étant pour des raisons obscures sous l'autorité d'un "petit capitaine mercenaire" qui, apparemment plus ami avec les indigènes qu'il n'aurait du, ne se considérait curieusement pas comme "en état de guerre", Bagoran de Marale n'a donc pas pu obtenir la décapitation du fautif et s'est contenté de l'abandonner là, pour peu qu'il ne l'ait plus dans les jambes.

Herle a passé plusieurs jours à prier dans l'obscurité humide d'une geôle en espérant un signe quelconque, lorsque soudain lui est apparu le fameux Capitaine Durgaut qui l'a regardé des pieds à la tête plusieurs fois avant de se tourner vers son sergent malpropre au casque ridicule pour hausser un sourcil. Finalement l'officier s'est adressé au prisonnier :

Herle Prison.jpg

"Messire de Lorune, c'est cela ?
_M'houi.
_Je voulais savoir avec quoi vous aviez brisé le nez d'un homme qui portait un heaume ?
_Heu... mon front, d'après la bosse.
_Et les deux soldats qui l'accompagnaient, avec quoi les avez-vous assommés ?
_Hum... le heaume en question, je crois.
_Vous savez comment vous avez finalement été vaincu ?
_Hum...non.
_Vous vous êtes écroulé ivre mort.
_Ha.
_Vous sauriez comment dénicher et tuer les sorciers, paraît-il...
_Seulement les vrais.
_Ceux qui nous posent problème sont on ne peut plus réels, mais je suis ravi de votre discernement. Si je vous donnais une occasion de vous racheter, vous seriez capable de ne boire qu'entre les missions ?
_Je... crois...
_J'apprécie votre franchise. C'est bon, Le Cornu : on le prend. Dîtes au Moineau de lui trouver un équipement, départ dans une heure."
Et Herle s'est retrouvé mercenaire.

Il attend beaucoup de cette nouvelle "mission" : depuis qu'il a compris que le Capitaine Durgaut défendait son avant-poste contre les sorciers et les Kormes aussi bien que contre les pressions politiques, qu'il entendait faire la paix avec les Emishen et ne tolérait pas qu'on tabasse n'importe qui pour des raisons d'ethnie, de religion ou de simple soupçon, il espère rien moins que de pouvoir à nouveau, enfin, lutter pour le Bien et racheter ses fautes passées. Bon, le "Train de l'Argent" s'est avéré moralement plus "gris" qu'il n'aurait voulu, et il lui a fallu tolérer un empoisonneur fehnri, des brigands recyclés et même une guerrière, mais si la rédemption est à ce prix...

Événements récents

Huitaine 5

Épisode 8) "Le Train de l'Argent" : une première mission aussi périlleuse que secrète.

Huitaine 9 (Aroche)

Épisodes 13) "Ville Haute", 14) "Les Bas-Fonds", 15) "Les Hautes Sphères"

Lors du voyage des Talendan à Aroche, Herle a renoué avec une branche aînée de sa famille, les Garde-Lunes. Il y a appris beaucoup sur le rôle de la famille dans la lutte contre les sorciers. Confronté à beaucoup de mystères qui n'avaient pas été couverts par son expérience de templier, il a entamé une profonde réflexion sur la magie.

Huitaine 10 (dans les bois des Liam'lon)

Épisode 16) "Promenons-nous dans les bois..."

Herle a participé à une expédition forestière, en plein territoire Liam'Lon. Avec ses compagnons, il y a trouvé les traces d'une magie impie utilisée pour massacrer un campement et s'est jeté à la poursuite d'Urgrand. A cette occasion, il a poursuivi ses réflexions sur la magie.

Herle1.jpg

Huitaine 11 (Tal Endhil)

Herle est rentré avec les autres membres de l'expédition à Aroche. Il a été promu sergent, sous les ordres du Hornois. Pendant son temps libre, il a longuement discuté avec Frère Daverom et d'autres érudits. Ses réflexions sur la magie se sont prolongées et étendues à une interrogation sur la nature de la foi.

Fin de la Huitaine 11, début de la Huitaine 12 (Tal Endhil)

Épisode 22) "Les Enfants Perdus"

Après un interrogatoire nocturne, Herle a recruté un petit groupe pour partir à la rescousse de gamins emishen. La courte mission s'est bien passée et les mômes ont été libérés.

Huitaine 12 (Tal Endhil)

Épisode 23) "Votre Éminence"

Revenu à Tal Endhil, Herle a rejoint le Hornois, Vighnu et Gavin (sic) pour prendre en charge la sécurité lors de la visite du Primat, laissant la diplomatie et les ronds de jambes à d'autres plus doués. Pour autant, tout ne s'est pas passé comme prévu.

Fin de la Huitaine 12 (Tal Endhil)

Épisode 24) "La Sanction"

L'arrivée du chasseur de primes (et cousin d'Herle) Heymdal "l'Émacié" a provoqué la fuite de la sorcière Soashna. Résolu à prouver sa bonne foi, Durgaut a donc envoyé Herle et quelques autres la poursuivre aux côtés d'Heymdall.

Mois des Cueillettes (Tal Endhil, Solerane, Celanire)

Le mois a démarré par de profondes angoisses métaphysiques, suite à un rêve étrange et à une longue conversation entre Herle et Andréas.
Il s'est poursuivi par un expédition "commerciale" vers Celanire narrée dans l'Épisode 25) "L'Inquisiteur".

Mois des Moissons (Aroche)

Mission "commerciale et diplomatique", fort peu réussie, à Aroche narrée dans l'Épisode 26) "La Clé des Mensonges". Au retour, après une profonde introspection, Herle se décide à demander la main de Mérane à Durgaut.

Herle Aroche.jpg

Mois des Vendanges (Tal Endhil)

Pressenti pour partir en expédition dans le Grand Nord avec Bartolome, Herle change ses plans suite à la disparition d'Andréas. Il mène, avec un peu d'aide de Dario, une enquête sur place et s'adresse même à Kal Feilan dans l'espoir de trouver une piste "mystique".
Désormais intégré au Conseil stratégique du bailliage par Durgaut, il repart pour Aroche avec sa promise pour s'y marier et mener l'enquête (ainsi que nombres de plans que le bailli a mis au point).

Mois des Chasses (Aroche, Valmire, Salviane et au-delà)

Épisode 30) "L'Absent"

La piste d'Andréas a emmené Herle, Dario et le cousin Tharcem plus loin et plus longtemps que prévu.
De retour à Aroche avec un chroniqueur mal en point mais en vie (et entier !), Herle eu l'occasion de se pencher un peu sérieusement sur ses armes et faire le point sur ces connaissances à ce sujet.

Mois des Charbons (Aroche)

Enquête sur l'Héritier. Début de la préparation de l'Opération Maïse.

Mois des Neiges (Aroche)

Opération Maïse.

Mois des Loups (Aroche)

Herle a passé beaucoup de temps dans ses livres et sur la piste, toujours de l'Héritier.

Mois des Frimas (Aroche)

Actualités

Depuis quelques temps, les (rares) Talendans proches de Herle ont pu remarquer de légers changements dans ses comportements et ses habitudes : il semble d'excellente humeur, serein, optimiste, motivé et il boit moins.


Il semblerait que ces changements soient plus liés à sa mission pour la Dame Blanche qu'à son futur mariage...

Secret sur le mariage et la relation d'Herle et de Mérane :


Herle Content.jpg

Le mariage entre Herle et Mérane a plus été pensé pour servir Tal Endhil que par réel sentiment amoureux. Il semblerait d'ailleurs que la relation n'ait pas été, et ne sera pas, consommée avant le mariage (ce qui donne certaines indications étant donnée la femme à laquelle il est fiancé).

Même si ça ne lui est pas naturel, il fait des efforts pour être prévenant auprès de sa fiancée. Herle - qui n'a jamais été aussi proche d'une femme par le passé - est très content de pouvoir échanger avec Mérane sur des sujets touchant Tal Endhil et de partager une certaine complicité avec elle. S'il n'éprouve pas un profond sentiment amoureux, il est attaché à Mérane et il l'apprécie plus que n'importe quelle autre femme de sa connaissance. Plus que cela, il est réellement content de se marier avec elle. Même si il ne se fait aucune illusion sur son aspect pratique (à lui) aux yeux de sa promise, il est fier, aussi, parce qu'il se rend compte que d'autres hommes lui courent après et sont fort attristés d'apprendre son futur mariage (avec un autre). Il aborde son mariage sans trop savoir quoi en attendre et il est dans une position d'attente dans cette situation inédite (mais il se dit que ca ne peut pas être si terrible, qu'au pire il faudra qu'il bute des gens si on attaque son honneur).

Fiche de personnage


Héros : Intrépide Templier Solitaire, Expert en combat

Énergie : RÉDEMPTION 17
Mission : Chevalier de la Dame Blanche
Mental 3 : Courage 5, Calme 3, Vigilance 3, Culture Emishen 2, Torture 3, Défense magique 2, Déduction 1
Physique 4 : Force 4, Solide 4, Perception 2, Equitation 1, Spé. "Œil de Lynx" 2
Social 3 : Intimidation 3, Honneur 2, Langues étrangères 2 (langue des vents 2, vieux hornois 2, patois ondrène 1), Diplomatie 2
Éducation 3 : Lettres 3, Religion 2, Spé. "Poésie" 2
Combat 5 : Lames 5, Arcs 3, Bagarre 3, Bouclier 2, Commandement 2, Tactique 1, Spé. "Épée Bâtarde" 2
Atouts : Arme fétiche +1, Statut "Noble" 2, Relation Lergoran de Garde-Lunes 2, Relation "Greldorn" 1, Relation Sail'Langdir 1, Relation Andréas "Odran" 2, Relation Mérane "Roulier" 3, Relation Dame Blanche 2, Contacts "Culte des Pères" 2, Réputation “Tueur de sorcier” 3
Réactions : Justicier 5, Alcool 4, Violence 3, Poésie 3, Foi aveugle 2, Sensibilité 2
Limites : Tension 13, Aplomb 4 - KO 8, Critique 9, Base d'Histoire 3
Équipement : Épée bâtarde ancestrale (2/ +2,+1 ou 2/+3,+2), épée courte ancestrale (1/ +1,+1), nehril (1/+2,+1), arc à double courbure fenhri (0/ +2 +1/ portée +1), 22 flèches fenhri, bouclier ancestral (2 / +2 protection [+2 contre la magie noire]), écu aux armes de TE (2 / +2 protection), cotte de maille de qualité supérieure (+3 protection / -1 gêne), cuir de qualité supérieure (+2 protection), pot à feu Elloran

(16/01/2020 y compris les pH des Frimas) Progrès 2 Leçon 2 PH 2