Catégorie:Routes Commerciales

De Marches du Nord
Version du 24 octobre 2016 à 19:55 par Seb (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher

Les différentes Traites du Nord circulent à travers le Pays des Vents et jusque vers l'Empire de Rem

Terrestres

Très marginalement pavées en dehors de la Grande Chaussée qui relie les Marches du Nord au reste de l'Empire par la passes des Corneilles à travers les Monts Voilés, seulement deux véritables routes en rayonnent dans le pays. Malgré le poids des taxes que Brigard d'Anguedale fait peser sur les marchandises entrant dans l'Empire par son duché, une bonne part des métaux, gemmes, fourrures, chevaux, bois, laines, géants, teintures et moutons du nord empruntent cette unique voie sûre, continuant ensuite leur voyage vers Marale, puis de là jusqu'à Duriane, Lorune, Lycène ou à des semaines de là, vers la capitale Arnelore.

Au sein du Pays des Vents, les routes sont d'avantage des sentiers bourbeux qui usent le cerclage des roues et fatiguent hommes et chevaux, sinuant parmi les landes ou les contreforts, rarement patrouillés et émaillés de quelques relais forestiers dispersés. Entre les bêtes sauvages, les Kormes et les brigands, on y circule pas sans escorte et seuls les convois officiels (ou très riches) bénéficient vraiment de la protection des mercenaires sensés quadriller l'arrière-pays. Dès qu'on veut transporter des marchandises, faire plus de 30km par jour derrière ses bœufs soufflants devient une gageure. Et à moins de posséder des chariots lewyllen ou le secret de leurs pistes cachées, les négociants s'aventurent rarement hors des deux routes principales.

L'unique route vers le nord est donc celle qui du bout de la grande chaussée qui relie l'état-major de Bragone à Darverane en passant par Archerune, rejoint vers le lac d'Acier par l'Auberge du Pont et continue vers Solerane pour finir à Tal Endhil : au-delà, seul un sentier de futaie se prolonge encore jusqu'à une piste Liam'Lon et va s'égarer loin vers le Grand Nord, peut-être jusque au Pays des Glaces.

D'ouest en est, de Corelghil à Aroche puis Mont-Griffon, la route presque entretenue qui suit les berges de l'immense fleuve Dramguil depuis les plus hautes mines de la Marche des Gemmes jusqu'à la Côte d'Écume, croisant la grande chaussée la grande arche au pied de laquelle est bâtie le port d'Archerune, second carrefour du Nord.


Fluviales

L'essentiel du commerce intérieur des Marches s'écoulent depuis les Gemmes vers les Lisières, par le "fleuve généreux", le vaste Dramguil, ou par la route qui le suit jusqu'à son embouchure, dans la Conque maritime et agricole autour du grand port d'Aroche, donnant sur la Côte d'Écume.

Éloignés de cette route commerciale majeure, les bateliers de la Marche des Lacs, très majoritairement kerdans ou Elloran, n'ont jamais eu que quatre parcours. Les trois premiers se croisent au lac d'Acier : certains font halte à sa pointe sud, à l'Auberge du Pont, pour y marchander avec les routiers, mais la plupart des barges remontent soit vers les contreforts de Solerane, à quelques distance du chemin menant au relais du Marchepied, ou bien vont chercher des textiles ou du grain à Celanire, du métal plus loin au sud par la rivière Mingh'wel ou des peaux chez les Tallalnen qui campent à l'ouest de la Vallée des Cerfs, en remontant l'Anil'wel jusqu'au lac du Souvenir.

L'embranchement nord de ce carrefour fluvial descend le fleuve Louvoyant qui rejoint le Fleuve des Lacs en Paliers en formant les marécages autour du comptoir kerdan d'Écume 6, rejoignant de là la seule route maritime quittant la Marche vers Aroche ou l'océan. Dans l'autre sens, ils peuvent encore rebrousser la rivière "des Lacs en Palier" jusque vers Tal Endhil ou le Cercle des Cascades.
Et des marais qui entourent la Baie des Langueurs, les Kerdans commercent parfois vers les lacs marécageux jusqu'où les nomades Liam'Lon descendent des crêtes déchiquetées de leur forêt boréale à la belle saison, pour échanger des peaux et des denrées venues du Pays des Glaces.

Pendant des décennies, les barges ont également sillonné une autre voie qui, partant d'Écume 6 pour remonter le fleuve Cainil, traversait le territoire des Oloden jusqu'au Cercle des Hautes Pierres... Mais suite à une "mésentente" et maintenant aux combats dans la vallée, plus la moindre pirogue chargée de fourrures n'a descendu le fleuve "Grondant" jusqu'à la prévôté de Darverane depuis plus d'une génération.

Enfin, depuis la fondation du comptoir Écume 7 au nord de la Baie des Griffes, de nouvelles voies semblent s'ouvrir vers le grand nord aux infatigables barges des Sotorine, par le Fleuve Brun ou, encore plus loin, par le large Fleuve aux Cinq Bras...

Maritimes

Aroche

Felriane

Golfe de Meren

Narcejane

Sous-catégories

Cette catégorie comprend 3 sous-catégories, dont les 3 ci-dessous.

Pages dans la catégorie « Routes Commerciales »

Cette catégorie contient 7 pages, dont les 7 ci-dessous.