Auberge du Pont : Différence entre versions

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
À la pointe sud du [[Lac d'Acier]] se trouve '''une grande auberge-relais fortifiée''' flanquée d'une chapelle, d'écuries, d'étables et d''''une grande tour carrée'''. Carrefour entre [[Celanire]], [[Darverane]] et [[Solerane]], on peut y louer des chambres, des chevaux et parfois des guerriers pas trop regardants sur la besogne.
+
À la pointe sud du [[Lac d'Acier]] se trouve '''une grande auberge-relais fortifiée''' flanquée d'une chapelle, d'écuries, d'étables et d''''une grande tour carrée'''. Carrefour entre [[Celanire]], [[Darverane]] et [[Solerane]], on peut y louer des chambres, des chevaux et parfois des guerriers pas trop regardants sur la besogne.<br>
  
Jusqu'à ce que l'endroit soit conquis par les rebelles So'Sherkan durant l'hiver 37, une petite troupe mercenaire aux ordres du lieutenant Sanderen logeait en permanence dans la tour, pour défendre le relais et surtout la solide herse qui contrôle la circulation sur '''le grand pont de pierres franchissant le [[fleuve Louvoyant]]''' (que les indigènes appellent ''Ethendan'wel''), unique passage depuis [[Darverane|la prévôté]] vers le nord-ouest de la [[Marche des Lacs]] (et donc un point hautement stratégique).
+
Construite en 32 avant l'[[È.I.]] quand les [[Darverane#Sous la dynastie des Veneurs|"Veneurs" de Darverane]] étendaient leur influence vers l'Ouest, l'auberge accueillit ensuite des patrouilles de petites garnisons successives, logées dans la tour pour défendre le relais et surtout la solide herse qui contrôle la circulation sur '''le grand pont de pierres franchissant le [[fleuve Louvoyant]]''' (que les indigènes appellent ''Ethendan'wel''), unique passage depuis [[Darverane|la prévôté]] vers le nord-ouest de la [[Marche des Lacs]] (et donc un point hautement stratégique).
  
 +
Ce qui ne l'empêcha d'être '''attaquée maintes fois''' au fil des années par divers brigands ou [[rebelles]] indigènes (spécialement quand des marchands d'esclaves y faisaient étapes), et même par un fort parti de [[Kormes]] à la [[Huitaine 5|huitaine mourante des Labours de l'an 37]] : alors que la situation semblait désespérée, les Remans y furent sauvée par l'apparition, aussi divine qu'impromptue, de [[Premiers|Herem, Premier Seigneur des Batailles]] !<br>
 +
Pourtant, elle fût finalement '''conquise par les [[So'Sherkan]] durant l'hiver 37''', alors qu'y logeait la troupe mercenaire aux ordres du lieutenant Sanderen : aucune divinité ne vînt les sauver, et aucun soldat n'y survécu.
 
[[Fichier:Auberge du Pont.jpg|500px|thumb|left|En période de troubles, l'Auberge sert de refuge à tant de voyageurs qu'ils débordent parfois hors les murs.]]
 
[[Fichier:Auberge du Pont.jpg|500px|thumb|left|En période de troubles, l'Auberge sert de refuge à tant de voyageurs qu'ils débordent parfois hors les murs.]]
  

Version actuelle en date du 8 mai 2021 à 05:55

À la pointe sud du Lac d'Acier se trouve une grande auberge-relais fortifiée flanquée d'une chapelle, d'écuries, d'étables et d'une grande tour carrée. Carrefour entre Celanire, Darverane et Solerane, on peut y louer des chambres, des chevaux et parfois des guerriers pas trop regardants sur la besogne.

Construite en 32 avant l'È.I. quand les "Veneurs" de Darverane étendaient leur influence vers l'Ouest, l'auberge accueillit ensuite des patrouilles de petites garnisons successives, logées dans la tour pour défendre le relais et surtout la solide herse qui contrôle la circulation sur le grand pont de pierres franchissant le fleuve Louvoyant (que les indigènes appellent Ethendan'wel), unique passage depuis la prévôté vers le nord-ouest de la Marche des Lacs (et donc un point hautement stratégique).

Ce qui ne l'empêcha d'être attaquée maintes fois au fil des années par divers brigands ou rebelles indigènes (spécialement quand des marchands d'esclaves y faisaient étapes), et même par un fort parti de Kormes à la huitaine mourante des Labours de l'an 37 : alors que la situation semblait désespérée, les Remans y furent sauvée par l'apparition, aussi divine qu'impromptue, de Herem, Premier Seigneur des Batailles !
Pourtant, elle fût finalement conquise par les So'Sherkan durant l'hiver 37, alors qu'y logeait la troupe mercenaire aux ordres du lieutenant Sanderen : aucune divinité ne vînt les sauver, et aucun soldat n'y survécu.

En période de troubles, l'Auberge sert de refuge à tant de voyageurs qu'ils débordent parfois hors les murs.