Anciens

De Marches du Nord
Version du 20 décembre 2016 à 13:58 par Sebastien (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher

Les Emishen considèrent n'avoir aucun rapport avec les ancêtres mythiques que le Culte des Pères nomme "les Premiers" et ne partagent donc pas la légende de dieux descendus des étoiles pour engendrer tous les peuples, à qui ils ont dans leur grande magnanimité expliqué la civilisation, la technologie et la magie.
Les Emishen disent avoir naturellement évolué depuis le stade des Hommes-Fauves (les espèces de Néandertaliens qui hantent les recoins sauvages du continent) et, un jour, certains d'entre eux –ceux qu'ils nomment les fameux "Anciens"– ont fini par comprendre que la Voix du Monde, c'est à dire non seulement le "bien naturel" mais le sens de la vie, étaient perceptibles dans le souffle du Vent, pour peu qu'on y prête attention.

De la parole du Vent, traduit par ces Anciens, les Emishen ont donc tiré les principes de vie qui ont fondé leur société, en particulier le Hagad (le "Sacré") et les principes fondamentaux de ce qu'on appelle aujourd'hui le chamanisme.
Les enseignements de cette dizaine d'ancêtres mythiques auraient ensuite fondé les différentes tribus emishen, comme autant d'écoles de pensée explorant différents aspects du Hagad (si c'est bien vrai, la structure sociale aurait largement évolué depuis). En plus d'avoir appris aux Emishen comment vivre en harmonie avec les Oiseaux-Totems, la nature et les un avec les autres, le savoir des Anciens aurait permis la construction des Cercles de Pierres, dont les vestiges sont encore visibles aujourd'hui, de loin en loin à travers tout le Pays des Vents...

Enfin, à leur mort, les Anciens auraient rejoint le territoire éternel des Esprits, devenant ainsi des "esprits-ancêtres" et continuant à guider leur peuple à travers leurs chamans.