39) "Le Dernier Mot de l'Astuce" : Différence entre versions

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
Ligne 14 : Ligne 14 :
  
 
''L'Orizzonte'' est donc déjà accastillé alors que les navires à sa suite s'égarent, s'embouteillent ou manœuvrent péniblement dans l'estuaire, et pendant qu'il dépose une part de ses marchandises pour rapidement charger les vivres attendus d'urgence à Tal Endhil et repartir avant le soir, les deux premiers passagers à en descendre sont le Redoutable Éclaireur Argoramdhar (dit ''Hardrash'' : "Papy") et "'''''l'Ineffable Émissaire du Bastion, [[Rovisto Celsine|Rovistocelsine à la Tour des Annales]]'''''", né kerdan, plusieurs fois écroué pour trafic d'antiquités, contrebande (et même récemment [[35) "Hivernage à Felriane"#Double meurtre, forbans et sentiments|un meurtre dont il s'est avéré innocent]]) et pourtant fraîchement engagé comme tout premier diplomate du très militaire [[Bastion Hornois]] d'Aroche.<br>
 
''L'Orizzonte'' est donc déjà accastillé alors que les navires à sa suite s'égarent, s'embouteillent ou manœuvrent péniblement dans l'estuaire, et pendant qu'il dépose une part de ses marchandises pour rapidement charger les vivres attendus d'urgence à Tal Endhil et repartir avant le soir, les deux premiers passagers à en descendre sont le Redoutable Éclaireur Argoramdhar (dit ''Hardrash'' : "Papy") et "'''''l'Ineffable Émissaire du Bastion, [[Rovisto Celsine|Rovistocelsine à la Tour des Annales]]'''''", né kerdan, plusieurs fois écroué pour trafic d'antiquités, contrebande (et même récemment [[35) "Hivernage à Felriane"#Double meurtre, forbans et sentiments|un meurtre dont il s'est avéré innocent]]) et pourtant fraîchement engagé comme tout premier diplomate du très militaire [[Bastion Hornois]] d'Aroche.<br>
Pendant que l'Émissaire et l'Éclaireur se mettent en route vers le rendez-vous à la Légation, prévu pour eux par leur maîtresse, [[l'Éblouissante Matrice des Sublimes, Eysifanrahl au Balcon Tutélaire]], [[Vighnu Pratesh|Vighnu ''Sotorine'']] débarque à leur suite et, encore tout enjoué de son récent mariage à [[Islinna]], se met en quête du comité d'accueil que Mérane "Roulier" n'a sûrement pas manqué de leur envoyer...
+
Pendant que l'Émissaire et l'Éclaireur se mettent en route vers le rendez-vous à la Légation, prévu pour eux par leur maîtresse, l'[[Éblouissante Matrice des Sublimes, Eysifanrahl au Balcon Tutélaire]], [[Vighnu Pratesh|Vighnu ''Sotorine'']] débarque à leur suite et, encore tout enjoué de son récent mariage à [[Islinna]], se met en quête du comité d'accueil que Mérane "Roulier" n'a sûrement pas manqué de leur envoyer...
  
 
Quelques quais plus loin, Maître Pratesh a convaincu son capitaine, Lafcadio Negrine, d'amarrer la grande ''Ananta'' au premier endroit capable de l'accueillir et, alors que l'Honorable Sénéchal est bien vite happé dans une controverse avec quelques officiers de la capitainerie très mécontents, la seconde délégation tente de mettre pied à terre : les [[Lalnyhari]], ambassadrices de [[Fehn]] ayant passé le voyage à éviter les précédents. L'Honorée Ambassadrice '''Lalnamûrti''', amie personnelle du marchand Merywendell Loryame qui logera sa suite durant son séjour, a demandé très poliment à la Légate si elle aurait l'amabilité d'obtenir pour elle une audience avec le jeune seigneur de la cité, '''[[Larmond d'Orsane]]'''. <br>
 
Quelques quais plus loin, Maître Pratesh a convaincu son capitaine, Lafcadio Negrine, d'amarrer la grande ''Ananta'' au premier endroit capable de l'accueillir et, alors que l'Honorable Sénéchal est bien vite happé dans une controverse avec quelques officiers de la capitainerie très mécontents, la seconde délégation tente de mettre pied à terre : les [[Lalnyhari]], ambassadrices de [[Fehn]] ayant passé le voyage à éviter les précédents. L'Honorée Ambassadrice '''Lalnamûrti''', amie personnelle du marchand Merywendell Loryame qui logera sa suite durant son séjour, a demandé très poliment à la Légate si elle aurait l'amabilité d'obtenir pour elle une audience avec le jeune seigneur de la cité, '''[[Larmond d'Orsane]]'''. <br>

Version du 14 décembre 2020 à 18:38

Au matin de Kered passant des Bourgeons de l'an 38, la vaste flotte kerdane rentrant de son hivernage à Felriane arrive en vue d'Aroche, pour débarquer marchandises, passagers et –surtout– deux délégations diplomatiques qui ne peuvent pas se souffrir mais ont l'une et l'autre rendez-vous avec Mérane "Roulier" à la Légation talendane : les négociantes Lalnyhari venue de Fehn, et le nouvel émissaire du Bastion Hornois.
Mais les ennuis commencent dès qu'ils touchent terre dans un épais brouillard...

PROTAGONISTES :


Quai des brumes

1) Forteresse – 2) Prison – 3) Manoir de Garde-Lunes4) Auberge des Vénérables (où logèrent Islinna, Mérane, Herle...) – 5) Cloître – 6) Esplanade du Doigt – 7) la Bastide, devenu le Bastion Hornois8) Place des Dîmes – 9) Cour des Pesons (Haute-Guilde) – 10) Arche kerdane11) Quartier des entrepôts – 12) Auberge du Goéland – 13) Entrepôt d'Avishag Sanjharu, associé d'Adira – 14) Quartier fehnri15) La Cloche Rouge, quartier-général de l'Ondhor16) la récente Légation talendane.
Partie de Felriane presque trois huitaines plus tôt, la flotte kerdane inclut une conséquente flottille de la famille Sotorine : la nef Corvadina transportant notamment un chargement de sel rigérien et le fier Coppavento rentrant à Écume 6, le Mancino acheté pour le Bailliage de Tal Endhil, le petit Orso qui peine encore en haute-mer et doit continuer vers Écume 7, l'Ananta affrétée par Adira Pratesh qui est probablement la plus grande nef de la Mer d'Écume et le vif Orizzonte du capitàn Bartolome, dernier modèle de cutello récemment sorti des chantiers de Bastelle. Avec une courte mais symbolique avance sur le reste du convoi, ce rapide trois-mâts remonte l'embouchure du Dramguil et s'avance dans la Conque pour trouver le port d'Aroche entièrement noyé d'un perfide brouillard givrant, où les navires auront bien du mal à trouver leur mouillage malgré les lanternes qui s'agitent sur les quais.

L'Orizzonte est donc déjà accastillé alors que les navires à sa suite s'égarent, s'embouteillent ou manœuvrent péniblement dans l'estuaire, et pendant qu'il dépose une part de ses marchandises pour rapidement charger les vivres attendus d'urgence à Tal Endhil et repartir avant le soir, les deux premiers passagers à en descendre sont le Redoutable Éclaireur Argoramdhar (dit Hardrash : "Papy") et "l'Ineffable Émissaire du Bastion, Rovistocelsine à la Tour des Annales", né kerdan, plusieurs fois écroué pour trafic d'antiquités, contrebande (et même récemment un meurtre dont il s'est avéré innocent) et pourtant fraîchement engagé comme tout premier diplomate du très militaire Bastion Hornois d'Aroche.
Pendant que l'Émissaire et l'Éclaireur se mettent en route vers le rendez-vous à la Légation, prévu pour eux par leur maîtresse, l'Éblouissante Matrice des Sublimes, Eysifanrahl au Balcon Tutélaire, Vighnu Sotorine débarque à leur suite et, encore tout enjoué de son récent mariage à Islinna, se met en quête du comité d'accueil que Mérane "Roulier" n'a sûrement pas manqué de leur envoyer...

Quelques quais plus loin, Maître Pratesh a convaincu son capitaine, Lafcadio Negrine, d'amarrer la grande Ananta au premier endroit capable de l'accueillir et, alors que l'Honorable Sénéchal est bien vite happé dans une controverse avec quelques officiers de la capitainerie très mécontents, la seconde délégation tente de mettre pied à terre : les Lalnyhari, ambassadrices de Fehn ayant passé le voyage à éviter les précédents. L'Honorée Ambassadrice Lalnamûrti, amie personnelle du marchand Merywendell Loryame qui logera sa suite durant son séjour, a demandé très poliment à la Légate si elle aurait l'amabilité d'obtenir pour elle une audience avec le jeune seigneur de la cité, Larmond d'Orsane.
Lorsque cette délégation sera installée, une poignée de ses membres poursuivront leur voyage vers Tal Endhil, en particulier la très jeune mais déjà Estimée Lalsyani et son conseiller Davanagari Lalsanguesh, qui ont été invités par l'Honorable Pratesh à y rencontrer son fringant bailli. Ce Devanagari a donc écrit son infinie reconnaissance à la même légate de bien vouloir accorder à sa maîtresse et lui-même un entretien préparatoire.

L'arrivée de l'Ananta, le bateau le plus imposant de la flotte venue de Ferliane, est pour le moins difficile pour les ambassadrices Lalnyhari. Ce qui aurait du être un débarquement prestigieux, un concert de malles luxueuses, l'émerveillement de la population devant l'apparition de la figure de proue à l'éblouissante féminité nue a été gâché par un brouillard épais et un accueil armes aux poings d'une escouade d'hornois, accompagné par Rovisto Celsine.

Devanagari Lalsangesh, l'emmissaire du Khujayan de Felriane, est bien en peine pour éviter un bain de sang quand Tepkal, la "guerrière laquée" vêtue d'une armure anguleuse faite de bois faite d'acajou, d'amarante et de palissandre avec des insertions d'ivoire, ordonne la formation des guerrières Lalnyhari. Il faut dire que Praona vient de s'écrouler à son tour sur le quai, frappée d'un mal étrange, mal qui terrassait déjà l'ambassadrice Lalnamurti avant leur arrivée à Aroche.

Déjà dans tous ses états d'avoir taché sa jambe d'un ultime vomi maritime, la situation est tendue pour le Colibri de Lalsangzuali, la Révéréé Maitresse du Khujayan de Felriane. Sa véhémence ne décide pas l'Ineffable Rovisto Celsine a redoublé d'effort pour calmer les hornois, bien décidés à défaire les "sorcières". Le chevalier Herle de Lorune, arrive alors et parvient à faire baisser les armes des deux camps, malgré une certaine aversion pour ces dernières. Désamparé, Devanagari quémande de l'aide pour soigner Praona et la vénérable Lalnamurti. L'ainée étant déjà sur une civière, reste à en trouver une seconde ce qui est rendu possible par l'intervention du chevalier. Vighnu Pratesh - un jeune marié qui pas encore vu l'éblouissante figure de proue de l'Ananta dont il connait déjà à titre privée les charmantes courbes et rondeurs - s'avère un connaisseur instruit des maux en tout genre, surprenant au passage le Colibri pour lequel il était d'abord un formidable tueur.

Son verdict est clair : les deux femmes ne sont pas victimes d'une maladie contractée en mer mais de quelque chose d'un tout autre ordre... Dans l'immédiat, l'ambassade Lalnyhari ne peut pas rester ici et doit rejoindre l'hébergement confortable de la maison Loryame. Elle ne parvient à traverser la ville qu'avec l'aide du chevalier, bien plus conscient des risques encourues que le Colibri. Une fois l'ambassade installée, il ne reste plus qu'à aller saluer la légate.

Légationville

  • Hornois, Kerdans et Fehnri défilent dans le bureau de la Légate
  • manoir Loryame, chapelle de la Pointe



Épisode Précédent ← | → Épisode Suivant
<< retour à la LISTE des ÉPISODES