Lac Quatrième

De Marches du Nord
(Redirigé depuis Ker Endhil)
Aller à : Navigation, rechercher

Lorsque le fleuve des Lacs en Paliers atteint l'échelon le plus bas et le plus large de la vallée éponyme, juste après une série de dangereux rapides et en bordure de la forêt d'Erikaessan, il rencontre plusieurs rivières en provenance des Monts d'Azur (au sud) et de la Cordillère des Soupirs (au nord) pour former -donc- un quatrième lac : "Ker Endhil" (en langue des Vents).
Long de 18km (d'Est en Ouest) pour presque 9km du nord au sud, situé dans une région moins pentue, le Lac Quatrième est déjà plus petit et moins profond que le Troisième (donc que le Deuxième), et séparé en deux bassins : celui du sud, plus vaste et profond, traversé d'ouest en est par le courant du fleuve, et le petit bassin nord plus placide, séparés par la presqu'île et les îlots de Klal'Bolan ("l'Ergot de Forêt"), fendant le lac depuis la rive est.

L'endroit étant très poissonneux, les Elloran viennent y pêcher en toute saison.

Si le fleuve marque la frontière des territoires des clans Elloran et Liam'Lon, donc également celle au nord de l'Empire de Rem, la territorialité de la surface des lacs est sujette à caution : traditionnellement, les Emishen s'en moquent, considérant que personne ne possède les eaux, mais comme la frontière impériale a bien été fixée à la rive sud du fleuve, donc de ses lacs, les Dirsen (et en particulier les Talendans) ne sont pas sensés s'installer plus au nord...
Mais le fait que les Kerdans ne soient pas considérés comme des Dirsen -et que les Emishen n'aient jamais vraiment statué sur l'appartenance de la presqu'île de Klal'Bolan- a justement permis aux Sotorine de s'y installer avant tout le monde, en préparation de leur futur port fluvial (le 2 sur la carte ci-dessous)...


Lac-Quatrième.png

Peu à peu, la circulation s'accroît autour du lac : vers l'ouest par la piste emishen (a) à flanc de montagne vers Tal Endhil et le Lac Deuxième, la "route remane" (b) vers le hameau de Bedlam (10km) puis Tal Endhil (20km), au sud vers la Passe de Nilfenan par un sentier de chevriers (c) très raide où l'on serait encore bien en peine de pousser une charrette, vers la mer en suivant le chemin de halage (d) jusqu'à Écume 6 ou, au nord-est, par une piste liam'lon (e) vers Gehil'Arkon...
Et en attendant qu'on construise un pont quelque part, on peut déjà traverser le fleuve par le bac (3) installé par les Sotorine, donc rejoindre le chantier du port fluvial à Klal'Bolan (2) et jusqu'au campement liam'lon (1) au bord des marais.


Autour du Lac Quatrième

À une vingtaine de kilomètres en aval de Tal Endhil (comptez une bonne demi-journée de marche), donc à près de 10 km à l'est du hameau de Bedlam comme des terres cultivées depuis quelques décennies par les colons dirsen, après une série de méandre aux rives marécageuses, le fond de la vallée des Lacs en Paliers s'incline nettement et le fleuve s'accélère en formant des rapides tumultueux qui se jettent à la pointe occidentale du lac.
Il faut dire qu'en descendant près de 400m de dénivelé en moins de 2km, le fleuve atteint en fait une pente de 25% !

Alors que les berges sud sont densément boisées et buttent rapidement sur les contreforts des Monts Arcelets (d'où coulent les torrents Lilial et Ferrin), les berges nord s'évasent à plus de 20km du lac vers le pied des Écailles du Serpent, montant en pentes douces pleines de combes et de vallons où le cours de la rivière "Sibylline", d'abord torrentiel, se perd, serpente et finalement freine pour former des marécages (où les Liam'Lon extraient de la tourbe).
Plus à l'est, la forêt laisse la place à une vaste prairie fertile, s'étendant quasiment jusqu'au fleuve Menteur -et complètement inexploitée- sur laquelle les colons Talendans ne peuvent s'empêcher de lorgner...

À l'est du lac, Klal'Bolan est donc une presqu'île escarpée, en fait presque 1km de collines boisées s'avançant sur les eaux et prolongées par une "grande" île rocheuse (~900m²) aux pentes abruptes, elle-même entourée de quelques îlots plus petits.
Longeant cette péninsule par le sud, "l'émissaire" du fleuve continue alors de s'écouler vers l'est, s'étalant sur une largeur qui peut atteindre 300m (c'est presque trois fois son ampleur à l'entrée du lac), et ralentissant encore d'avantage au point que son cours se perde à l'automne dans le delta qui s'étend au-delà du Lac Cinquième, créant de vastes marais avant de rejoindre la Baie des Langueurs.

Lac-Quatrième-Photo.jpg


Colonisation

Quoique l'endroit soit régulièrement visité tant par les pêcheurs Elloran que par les cavaliers Liam'Lon, personne n'a jamais vraiment vécu au Lac Quatrième avant que les Talendans réalisent que ses rives étaient cultivables, et sans doute même plus propices à l'installation que celles de leur Lac Troisième. Depuis quelques mois, un projet de colonisation s'est donc peu à peu formé des ambitions communes de la Guilde Franche de Tal Endhil et des bateliers Sotorine, nombre de s notables du (récent) bailliage rêvant en fait d'y fonder une véritable seconde ville : Ker Endhil (à moins que quelqu'un propose un meilleur nom.
Dès le début de l'été, le cartographe Ordano Sotorine et une douzaine de ses "neveux" kerdans ont donc méthodiquement sondé les bords du lac à partir de la péninsule, établissant des relevés non seulement des profondeurs mais aussi de la topographie des berges.

Avec le soutien de la Guilde, les Sotorine ont mis en chantier un futur port fluvial à la pointe nord de la péninsule (qui forme un havre naturel) : de là, une flottille nombreuse pourrait un jour parcourir un vaste réseau de fleuves et de rivières pour relier le reste de la vallée, à commencer par le comptoir maritime d'Écume 6 (puis, par la merÉcume 7 et Aroche) au le Lac d'Acier (donc l'Auberge du Pont et sa route vers le sud-est) et jusqu'à Celanire par le fleuve Louvoyant, puis par les Baies Jumelles rejoindre le fleuve Cainil via le comptoir d'Écume 5 pour atteindre Darverane et Brasure.
Hadrien "Muraille" prévoit en fait de relier la pointe de Klal'Bolan à sa plus grande île par une sorte de pont (les navires kerdans passeraient dessous ou contourneraient), au bout duquel il dresserait une haute tour de guet (qui devrait atteindre au moins 40m de haut pour que son fanal soit visible depuis le donjon de Tal Endhil -rehaussé d'ici là).

Si c'est d'ailleurs au nord-est de ce vallon, au pied des falaises qui le séparent du "palier" supérieur, que l'architecte fait creuser une carrière de granit pour fournir les nombreux projets de fortification, il vient d'installer une scierie à l'embouchure du Lilial, là où la forêt d'Erikaessan est toute proche et le torrent entraîne une grande roue à aubes.
D'ici quelques temps, une abbaye devrait même être érigée sur les hauteurs à l'Est de la péninsule de Klal Bolan, réalisant enfin le vœu du malheureux abbé Dolomire...

Néanmoins, Adira Pratesh ne les a pas attendu pour fonder sa Brasserie du Géant, construite dès le mois des Cueillettes de l'an 37, sur la rive sud du lac (pour y profiter des ruisseaux d'eau pure, indispensable au brassage comme à la distillation), ouvrant de facto la première auberge (fortifiée) à moins d'une journée de marche de tout ces futurs chantiers, à un endroit où ne mène encore qu'un vague chemin de halage employé par les Kerdans depuis Écume 6...

Réseau fluvial

Réseaufluvial.jpg
À partir de Ker Endhil s'étend un vaste réseau fluvial qui permet de relier par le fleuve des Lacs en Paliers non seulement Tal Endhil (quoique, vers l'amont, il faille contourner les rapides à l'ouest du Lac Quatrième) et le comptoir maritime d'Écume 6 (donc Écume 7, Aroche, la Marche des Lisières...), mais aussi -en théorie- une bonne partie de la Marche des Lacs :