Bastion Hornois

De Marches du Nord
Aller à : Navigation, rechercher

La vieille forteresse que les arochais appellent "la Bastide", après avoir été longtemps la prison d'Aroche, a été donnée à la communauté hornoise il y a environs une décennie. Sous l'égide du puissant chef-mercenaire Jhardogrohn, des centaines de Hotars s'y seraient rassemblés pour en faire leur "bastion" : une enclave autonome, séparée de la cité qui l'entoure par de hauts remparts, où ils peuvent vivre entre eux selon les coutumes du Sanctuaire et la séculaire "liturgie des Gardiens".

Les riverains vous diront que si l'on entend parfois de drôles de litanies monter de la forteresse (en particulier le soir d'Hered), les Hornois sont des voisins d'une rare discrétion mais qui, en retour, ne laissent jamais personne rentrer chez eux...


...sauf un autre Hornois

L'unique "étranger" qui semble avoir visité l'endroit était le jeune sergent aujourd'hui devenu capitaine de l'Armée de Tal Endhil sous le nom de "l'Inflexible Gardien, Dharomjarn à l'Étendard de la Foi", mais longtemps appelé "Bahardabras le Hornois".
Ainsi, en parallèle de la première expédition à Aroche des Talendans, lors d'une mission diplomatique commanditée par le Bailli Durgaut (alors lui-même simple "capitaine" de la garnison-mercenaire de Tal Endhil), Bahardabras s'y est rendu pour négocier l'embauche de mercenaires et en est ressorti sous son nouveau nom (!?).

D'après lui, si l'extérieur de la bastide est une construction remane en grosses pierres mal équarries, l'intérieur a été entièrement reconstruit dans le style froid et géométrique de l'ancien Royaume de Horne. La cour intérieure dallée est encadrée par de hauts murs neufs, taillés au cordeau, qui forment un rempart intérieur percé de fines archères et couvert d'une galerie ombreuse où, dans les arcs brisés, s'encadrent des sentinelles.
Parfaitement plane et carrée, quoique les coins biseautés répondent à la forme octogonale de la fontaine centrale, la cour donne à droite sur une grande porte plus large que haute et doublée d'airain (le temple d'Herem), à gauche sur une sorte de poterne (les écuries, étables, et quartier du personnel).
Face au grand portail d'entrée, un vaste escalier aux marches raides monte vers les arcades, seul accès vers le large donjon qui, malgré ses 6 étages, est largement dominé par le clocher du temple...


Secrets réservés aux PJ ayant visité l'endroit...


Nan mais là, pour l'instant, y a rien...